Gattaz, Cambadélis et les Roms

Publié le par Gérard PIEL


Il y a des jours comme ça où les célèbres répliques des tontons flingueurs « les cons ça osent tout » est vraiment d’actualité.


Gattaz l’homme fort de l’Elysée constatant que François Hollande applique minutieusement sa politique s’est senti autorisé à reprendre à son compte la proposition du « socialiste » Pascal Lamy qui a déclaré : "Il faut aller vers des boulots qui ne seront pas payés au Smic ».
Sans pudeur, Gattaz propose un « salaire » au rabais en dessous du Smic.
Pourquoi se gêner ? Quand tout est permis ! Quand le pacte de responsabilité a été élaboré dans les cuisines du Medef ! Gattaz enfonce le clou jusqu’à provoquer des réactions dans son organisation patronale mais apprécié par les hiérarques socialistes.


Cambadélis est le nouveau secrétaire national du PS, nommé par François Hollande et adoubé par la direction nationale du PS. C’est évidemment d’une façon « démocratique » que ce remplacement a été fait ! Voilà comment on utilise les ficelles de l’état pour régler les problèmes du parti au pouvoir.
Certains militants en appelle à la démocratie, au vote des adhérents, ect. Ils n’ont rien compris au fonctionnement de leur parti.


Pauvres Roms qui subissent les injures de Le Pen qui vient d’être condamné pour cela, qui sont stigmatisés par la police de Montpellier à Paris en passant par Nice, avec qui on peut jouer cyniquement.


On aurait pu penser que fort du fond républicain du PS, des liens qui unissent ce parti aux associations de solidarité et des droits de l’Homme, le gouvernement allait prendre cette question à bras le corps d’autant que les moyens financiers existent au niveau européen. Le porte-parole du gouvernement vient de régler le problème, je cite: "Il faut chercher à les faire retourner d’où ils viennent, en Roumanie ou en Bulgarie" faisant fi des accords européens validés par l’UMP et le PS tout au long de ces années où les traités ont été signés par les uns et les autres.


Le Foll va à l’essentiel. Il fait dans le gros pas dans le détail.

Je vous le dis « des tontons flingueurs » !

Commenter cet article