De Le Pen à Sarkozy ou de Charybde en Scylla

Publié le par Gérard PIEL

Vous connaissez la légende des deux monstres marins Charybde et Scylla qui gardent le détroit de Messine dans la mythologie grecque, "Tomber de Charybde en Scylla" c’est aller de mal en pis. Charybde était la fille de Poséidon et Gaïa, elle était affamée et dévora le bétail d’Héraclès, le fils de Zeus, qui la punit en l’envoyant au fond du détroit.

Marine Le Pen qui est loin d’être la fille de Zeus, le cacochyme d’extrême-droite n’étant pas une référence mythologique, Marine Le Pen donc a avoué être financée par un oligarque russe (40 millions d’euros selon Médiapart) le fameux "or de Moscou" va donc engraisser les racistes et fascistes du FN. Cela ne semble pas gêner grand monde. Il est vrai que lorsque on parle de fric chez les Le Pen, la pureté de la race et le nationalisme passent sous la table ou au fond du détroit !

Scylla lui, est une créature monstrueuse dont les jappements retentissent d’écho en écho. Qualifié de mal éternel, de fléau qui ne cesse de revenir, même Ulysse ne peut pas en venir à bout ! Nicolas Sarkozy qui nous joue l’éternel retour a, une nouvelle fois, démontré sa pauvreté d’esprit, sa bêtise, des beaux quartiers, du cap Nègre, là où ces pauvres personnes se retrouvent entre deux liftings. La dernière saillie du Scylla de l’UMP « Je m'étais dit que Rachida Dati, avec père et mère algérien et marocain, pour parler de la politique pénale, cela avait du sens. »

La prochaine fois, il nous donnera les raisons de ses choix : Estrosi, Morano, Leonetti….

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article