Jeudi 5 février, tous devant ITER Cadarache

Publié le par Gérard PIEL

Jeudi 5 février, tous devant ITER Cadarache

Il existe un territoire dans notre région où toutes les sales méthodes du dumping social sont mises en œuvre.

Pourtant ce chantier devrait être exemplaire car c’est de l’argent public qui l’abreuve. La sous-traitance, la fraude sociale, les ouvriers considérés comme de la chair à béton, tous les mécanismes de l’exploitation capitaliste sont à l’œuvre.

A la manœuvre, Vinci, Ferrovial, Razelbec !

L’annonce du projet ITER avait vu une palanqué de belles paroles, le chômage allait baisser dans les Alpes de Haute Provence et même sur la région PACA. Aujourd’hui, 1 400 ouvriers de toutes nationalités détachés marnent sans le moindre respect du Code du travail, dans le plus grand mépris et sans que les chômeurs locaux n’aient bénéficié de la moindre offre.

Le 14 décembre 2012, le groupe Front de Gauche et celui d’EE-LV du Conseil régional ont proposé un vœu relatif aux conditions de travail sur le chantier, depuis aucune réponse du gouvernement !

Pourtant le Conseil régional finance tout comme l’Etat, ce méga chantier mais les élus régionaux sont traités avec le même mépris que les travailleurs.

Voilà pourquoi nous avons demandé de bloquer notre subvention pour l’année 2015 dans le débat sur le budget.

Jeudi matin je serai à 9h avec les ouvriers répondant ainsi à l’appel de la CGT et du collectif Solidarité 04 et le collectif Bolkenstein.

En PJ le tract du collectif.

Commenter cet article