De l’importance des services publics

Publié le par Gérard PIEL

Hier matin nous étions devant le centre de tri d’Antibes avec les postiers. Cette rencontre ayant été annoncée par la presse des gens du quartier nous attendaient pour exprimer leur colère contre le gouvernement.

Les postiers eux aussi sont excédés par les coups portés contre leur profession. Savez-vous que sans attendre qu’ils délivrent les permis de conduire, on les oblige à relever les compteurs EDF, à surveiller l’intégrité des commerces, à faire des livraisons d’objets non postés, etc. ?

Dans un récent rapport remis aux parlementaires, une commission d’enquête a pointé le mal-vivre au travail, le nombre important de burnouts et de suicides chez les agents de la Poste.

Certains au FN et à droite crient haro sur les fonctionnaires, il est dommage que ces individus ne viennent jamais les rencontrer.

Ce matin, nous avons croisé devant le centre de tri des personnels de nettoyage de la commune et de la CASA, des chauffeurs de bus, des pompiers dans leur ambulance, des professeurs de Jacques Dolle et du lycée Horticole. Après 8h devant les écoles de la Fontonne, nous avons apprécié le travail des policiers municipaux faisant traverser les enfants. Nous avons échangé avec les agents hospitaliers eux aussi sous pression…. Sans ces femmes et ces hommes, ces fonctionnaires, qu’en serait-il de notre « Vivre ensemble » ?

Pensez-y en lisant les professions de foi de l’extrême-droite et de l’UMP !

Pensez-y en lisant les professions de foi des candidats socialistes, soutiens du gouvernement qui , de la loi Macron adoptée sans vote à la loi sur « le dialogue social » n’a de cesse de casser les services publics. La politique libérale au service des grands patrons et des actionnaires du PS est la même que celle de l’UMP.

Quant au Front national, il fait la démonstration de sa nocivité dans les villes qu’il dirige où comme les Le Pen utilisent les postes d’élus européens pour détourner l’argent des contribuables.

Commenter cet article