Le Barça, Valls, les baudruches du G7…

Publié le par Gérard PIEL

Le Barça, Valls, les baudruches du G7…

Samedi soir la finale de la Coupe d’Europe des clubs de l’UEFA a permis de constater que c’est le meilleur, le plus collectif, le plus beau football qui a gagné. Mais on peut dire aussi que c’est le club le plus friqué, avec le sponsor le plus riche en l’occurrence le Qatar dont on connait la devise « ce que je veux, je l’obtiens sinon je l’achète » qui a encore gagné. Les images du président Platini militent pour qu’il se remette au sport, ils font mal les banquets de l’UEFA et de la FIFA ! Après avoir voté pour que la coupe du monde 2022 se déroule au Qatar, il a sonné la charge contre Sep Blatter.

A la grande incertitude du sport où l’important est de participer, que dire de cet amoureux du ballon rond qui n’hésite pas à faire un aller-retour Poitiers-Berlin plutôt que de regarder la finale au foyer rural de la charmante bourgade du Poitou avec ses camarades du congrès socialiste ? Ça sert aussi à cela l’argent public, pas seulement à payer les taxis de l’ancienne présidente de l’INA ! Valls a préféré l’ambiance teutonne à la belle fraternité socialiste.

Le naturel a vite repris le dessus avec le tabassage des élus parisiens qui ne faisaient que demander un peu d’humanité aux soudards. Bon d’accord, ce n’était que des élus communistes et des sans-papier, pas de quoi émouvoir le 1er ministre et les policiers.

Les baudruches du G7 se sont réunis en Allemagne, l’endroit est parait-il idyllique, protégées pas 20 000 policiers de la même trempe que les molosses parisiens. Ils ont pu blablater sur la Russie et le vilain Poutine, sur ces Grecs qui n’ont rien compris à la loi du plus fort, heu pardon, la loi du marché, sur le traité transatlantique « il faut faire vite » avait dit la baudruche française il y a près de deux ans sur le réchauffement climatique, ils ont pris des engagements…oui…oui…

La bière a coulé à flot, ils et elles ont gambadé dans l’herbe grasse de la Bavière, pour un coût de 140 millions d’euros.

Tiens au fait, que faisait Papandreou au congrès du PS à Poitier ? Conseiller ou spectateur ?

François Hollande lui s’occupe de choses sérieuses, il remet la Légion d’honneur au président de la compagnie d’aviation Qatari qui récupère dans le même temps des sillons anciens dont quelqu’un sur Nice. Que ne ferait-on pas pour vendre les Rafale de Dassault ?

Le bloggeur d’Arabie Saoudite a vu sa peine de 10 ans de prison et 1 000 coups de fouet confirmée, protestation de la France ? Que nenni, idem pour les condamnés à mort en Egypte, la loi du marché avant tout !

Commenter cet article