FN ton univers impitoyable

Publié le par Gérard PIEL

« Des avertissements d’intimidation pour bâillonner ceux qui pensent autrement. Le Fn que nous impose monsieur Philippot n’est plus le mouvement pour lequel j’ai milité durant 34 ans. Un parti qui prône la démocratie devrait essayer d’écouter ses militants. »

« C’est sans concertation que sont imposés à la fois une tête de liste non FN pour les régionales décriée par les militants et un secrétaire départemental peu apprécié du fait de ses déboires judiciaires. »

Voilà ce que déclare Lydia Schénardi en prenant la défense de ses deux collègues du Conseil régional, Comas et Bouguereau.

Les déboires judiciaires de Domergue concernent sa condamnation à 9 000 € d’amendes et au remboursement des frais de scolarité après que neuf étudiants non diplômés eurent attaqué la formation en Kinésithérapie qu’il avait montée à Aix-en-Provence.

Ceux et celles qui pensent voter pour un parti pas comme les autres doivent méditer ce que disent Schénardi et les autres car ils connaissent bien son fonctionnement. Ils savent comment Bettati a été nommé tête de liste dans les Alpes-Maritimes. Le délitement du parti de l’extrême droite est en cours non pas pour des raisons éthiques ou de démocratie, qui peut croire que ces concepts sont en pratique au FN, mais parce qu’il y a une bagarre pour les places, ni plus ni moins.

Dans le chaudron un peu rouillé, la tambouille familiale du cacochyme à la petite dernière en passant par la cheftaine du parti sent mauvais, haine recuite, lettres anonymes, insultes, le maelstrom est un piteux remake de l’affaire Mégret, les acteurs ont changé mais le scénario est identique.

Avez-vous vu le film de Pasolini « Salo ou les 120 jours de Sodome » tiré d’une œuvre du marquis de Sade ? Il me fait irrésistiblement penser au pitoyable spectacle que donnent les hiérarques du FN. Les tableaux « inferno » s’enchaînent comme les trahisons, vilénies, pièges en tout genre dans le parti familial. Je vous laisse imaginer si ces gens-là arrivaient aux affaires de la région Provence Alpes Côte d’Azur ! Les affaires, il s’en occuperaient mais la Région ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article