Les petites magouilles du PS et de Valls

Publié le par Gérard PIEL

Les petites magouilles du PS et de Valls

De plus en plus isolée, la direction du PS cherche des accords par tous les moyens pour présenter des listes aux élections régionales. Que reste-t-il au pouvoir ? le PRG issu des Radicaux de gauche dont la seule implantation est dans le sud-ouest et quelques élus qui se réclament encore du MRC, Chevènement ayant rejoint Dupont-Aignan à la droite de la droite.

Je ne serais pas surpris que quelques individus « écologistes ou communistes » rejoignent le radeau de la Méduse gouvernemental tant il est vrai que certains placent leur carrière et leurs ambitions au-dessus de l’intérêt général. Je leur conseille quand même d’ouvrir les yeux et les oreilles et de bien prendre la mesure du désastre gouvernemental.

Donc le PS tient enfin un accord électoral dans la région Midi-Pyrénées-Languedoc Roussillon ! Bon, cet accord ne concerne que le PRG de Jean-Michel Baylet qui se dit « très heureux » et il y a de quoi. Grâce à ce « bon accord » toutes les régions courent droit à des listes PS avec des candidats PRG. En cette période où les dissidents socialistes montent en puissance, où les sondages sont pénibles, voilà un os à ronger pour le PS. Sauf que dans le sud-ouest ça ne passe pas, les élus PS ne veulent pas être les dindons de la farce. Comment concilier la chèvre et le chou ?

Une loi ! Voilà la solution.

Alors que la loi organisant les grandes régions et leurs compétences n’est pas définitivement votée, Valls se propose dans présenter une autre à l’automne ainsi les régions pourraient disposer d’un président délégué !! L’élu socialiste Damien Alary pourra être fier, une loi pour lui tout seul.

Que nous réserve l’accord PS-MRC ?

Pour plus de détails, Lire l'article de France 3

Publié dans Elections

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article