La démission de Tsipras

Publié le par Gérard PIEL

Le 1er ministre grec vient de démissionner permettant ainsi au peuple grec de se prononcer sur sa gestion de la crise.

Au-delà du débat de fond, de son évolution, des engagements et du vote du referendum, il me semble que cette décision est complétement démocratique, permettre au peuple de s'exprimer sur une politique qui n'était pas annoncée qui a été contrainte.

Imaginons que le président de la République française ait eu les mêmes scrupules, la même honnêteté politique en soumettant sa ligne sociale-libérale au vote des citoyens ? Non, cela n'est pas possible, Hollande n'est pas Tsipras !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ostric 21/08/2015 13:35

Il y a déjà un moment que Tsipras ne faisait plus ce pourquoi il avait été élu même si, et à son honneur, il a le courage de partir Quand à Hollande je pense qu'une seule semaine lui a suffit pour nous montrer qu'il ne ferait pas ce pourquoi il avait été élu et ce sans complexe et lui, en plus n'a même pas le courage de démissionner, au contraire, la place est trop bonne et il faut en profiter au maximum le temps du départ n'est pas encore à l'ordre du jour et il arrivera bien assez vite, voilà, à mon avis, son etat d'esprit, hélàs pour nous