Les cent jours

Publié le par Gérard PIEL

Le 13 décembre 2015 aura lieu le second tour des élections régionales, un peu plus de cent jours nous séparent de cette échéance. D'ici là la campagne de conviction, les débats, les réunions, les confrontations seront intenses.

Pour créer un nouvel espoir à gauche, avoir une liste "rouge et verte" incluant tout le Front de Gauche et EE-LV mais aussi Nouvelle Donne, des socialistes non libéraux, des militants associatifs et syndicaux. Pour réaliser ce rassemblement il nous reste quelques jours d'ici la mi-septembre et le débat de la Fête de la mer le 5 septembre à 18h à Antibes sera un moment important de ce processus. Autour de Jean-Marc Coppola et Cécile Dumas seront présents des représentants de toutes les parties prenantes.

Pour ma part, ces cent jours seront les derniers en tant que conseiller régional. Il n'est pas la peine d'être candidat pour être en campagne et mes camarades pourront compter sur moi.

Je relaterai sur ce blog ces cent jours dans ma fonction d'élu et aux côtés de mes camarades.

D'ailleurs je vous invite toutes et tous à vous mobiliser afin que la droite ou son extrême ne mettent pas la main sur la région et pour cela la meilleure façon c'est un score très important de la liste de gauche et écologiste.

Petit rappel, on peut s'inscrire sur les listes électorales jusqu'au 30 septembre.

LES CENT JOURS - 1

<Commençons par une belle aventure, les FRALIB ont lancé la production de thé et d'infusion. Dès cette semaine vous pouvez trouver la marque 1336 dans les rayons de la plupart des grandes surfaces. Vous pourrez également acheter SCOP-TI, le nom de la société, en achetant la marque distributeur de Super U. Vous pouvez aussi devenir partenaire en adhérant à l'association de soutien aux Scop-Ti avec un modique chèque de 13 euros 36 ! Ne jamais oublier que les fachos d'extrême-droite et l'UMP n'ont jamais soutenu les Fralib, ils ont voté contre toutes les motions et rapports que nous, le Front de Gauche, avons initié au Conseil régional.

<Malheureusement la réouverture de la permanence du Droit au logement pour tous nous a amené son lot de misère et de familles en grande précarité. Pour une personne relogée, 4 ou 5 nouvelles viennent le mardi après-midi chercher ce que ne leur donne plus les services de la ville, du Conseil départemental et de la préfecture. Le député-maire ne s'émeut pas de ces milliers de familles qui sont mal-logées, hébergées ou la proie des marchands de sommeil. Il est indifférent à la multiplication des cas d'expulsions locatives qui touchent ses agents municipaux!

Quant à Mme Estrosi - Sassone le cumul de ses mandats n'a d'égal que son mépris pour ceux et celles qui habitent dans les logements de Côte d'Azur Habitat. Elle ne répond même plus au courrier qui l'interpellent sur ces logements indignes.

<A Sophia-Antipolis aussi la précarité se développe dans les entreprises high tech, certaines se sont spécialisées dans le prêt de personnel, une sorte de marché aux informaticiens low cost. Cela commence à se voir sauf pour les services de la préfecture. Faut-il attendre un Uber-Emplois ?

<La semaine qui vient sera très importante pour la liste de rassemblement de la gauche et des écologistes autour de Jean-Marc Coppola et Sophie Camard, plusieurs réunions de travail sont prévues tout au long de ces jours-ci.

<La réunion de rentrée des communistes de la CASA a eu lieu samedi pour préparer la Fête de la mer mais aussi la vente de fruits solidaires du week-end prochain. J'espère vous y rencontrer...

Tous les détails de la Fête de la mer et de la vente solidaire de fruits dans le fichier joint

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article