La censure à Nice, la résistance à Gattières

Publié le par Gérard PIEL

Le député-maire de Nice n’aime pas les conférenciers de la paix. Il vient une nouvelle fois de le démontrer en interdisant la conférence que devait donner Schlomo Sand, historien israélien, professeur à l’université de Tel Aviv.

La maréchale Le Pen a choisi Gattières, le village de Torrin et Grassi, pour venir parader (en petit comité) encadrée par Bettati et Vardon. La population de Gattières a répondu à l’appel de l’ancien maire, mon ami Jean-Pierre Testi, et a signifié à la candidate de l’extrême-droite raciste et xénophobe son refus de voir souiller cette terre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article