Tomber d'Estrosi en Morano

Publié le par Gérard PIEL

C'est un peu comme tomber de Charybde en Scylla, ces deux monstres marins de la mythologie grecque qui personnifient deux écueils sur la route d'Ulysse.Pourtant Christian Estrosi, Chris de Nice pour les intimes, a mis la barre très haut. Ses saillies verbales le placent entre feu Jean Roucas et le mime Marceau. Samedi dernier il a utilisé la vidéosurveillance de la ville de Nice pour pister le cortège d'un mariage ainsi il a pu interdire celui-ci prétextant des débordements sur le parcours. Tout ça pour faire le buzz sur le dos de la noce. Il a aussi démontré que les millions d'euros pris dans la poche des contribuables étaient utilisés à "bon escient" sans compter le déploiement policier qui attendait les novis devant la mairie. Décidément il est fort, très fort ou alors c'est une manipulation ? Car comment imaginer que les fonctionnaires de police visionnant les écrans de vidéosurveillance ont anticipé la conduite des invités des mariés ? Ceux-ci ont-ils été suivis à la trace ? Étaient-ils signalés avant même la procession festive ?

Si j'étais niçois, je poserais ce genre de question à Chris de Nice... car l'utilisation des caméras de vidéosurveillance répond à des critères stricts et je ne pense pas que la surveillance des mariages en fasse partie.

Le même jour mais en soirée, c'est Nadine Morano qui a proféré une ineptie dont elle a le secret. Peut-être voulait-elle confirmer le bien fondé du tribunal qui a relaxé Guy Bedos qui l'avait traité de conne ! Son imitation de Marine Le Pen est plutôt surjouée, évoquer les races comme elle l'a fait dénote de son ignorance mais aussi de la fascination que procure sur sa personne l'extrême-droite. En réalité, Morano a besoin d'un gourou, d'un maître à "penser" et, franchement, passer de Sarkozy à Ménard ou Zemmour, dénote une attirance pour le nauséabond, le crapoteux ! Et comme toutes les dévotes qui découvrent que leur croyance n'était qu'une arnaque, elle s'en prend à son ancienne idole y compris en le menaçant.

Enfin, je rappelle que les députés du Front de Gauche ont fait adopter en mai 2013, une proposition de loi qui supprime le mot "race" du Code pénal et du Code de procédure pénale de la loi de 1881 sur la liberté de la presse.Pourtant le gouvernement se refuse à présenter ce texte au Sénat afin qu'il soit définitivement adopté. Cela permettrait à Hollande de tenir une promesse de campagne, à l'insu de son plein gré.

Les ripoublicains ont encore de belles pistes dans leurs effectifs.Une autre fois je vous parlerai des Balkany qui, grâce à la politique, ont changé le plomb en or, ou pourquoi pas Guéant qui a commencé sa carrière comme permanencier au ministère de l'Intérieur le jour ou plutôt la nuit de la mort de Robert Boulin?

Dernière minute : Nadine Morano demande l'asile politique à Nice !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article