Errare humanum est, perseverare diabolicum

Publié le par Gérard PIEL

Errare humanum est, perseverare diabolicum

Décidément François Hollande n'aura rien épargné au peuple de France. Jusqu'à la dernière année de son mandat il aura privilégié avec servilité les fameuses « forces de la finance ». Le grand patronat a trouvé avec le président et son équipe libérale des soutiens de choix pour sa politique libérale.

Son fameux plan pour l'emploi n'a pour but que de continuer la casse sociale et la distribution de l'argent public aux patrons :

, 2 milliards de plus pour alléger les fameuses « charges » patronales.

, 2 000 € de cadeaux par emploi (en dessous de 1,3 Smic )

, la baisse drastique de l'indemnisation chômage.

, un plafond pour le versement des indemnités prud’homales soi-disant pour mieux recruter.

L'état s’investit dans la future négociation de la convention d'assurance chômage et évidemment c'est du côté du Medef.

Enfin, pour parachever sa sale besogne et son triste travail, Hollande a décidé d'en finir avec le contrat de travail.

Avec les sociaux libéraux, l'entreprise c'est le poulailler avec les mêmes droits pour les poules et le renard !

Du coup, c'est au peuple de piéger le renard et de le mettre hors d'état de nuire et pour cela toutes et tous sont les bienvenus !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

OSTRIC 20/01/2016 13:02

Je ne veux pas jouer les " rabat joie mais je souhaite et espère que nous soyons suffisamment nombreux pour renvoyer le renard " au plus profond de sa foret et qu'il n'en sorte plus