Le Pen, Platano, des bonnes nouvelles

Publié le par Gérard PIEL

Le Pen, Platano, des bonnes nouvelles

La Le Pen devant les juges d'instruction.

Enfin, après deux convocations restées sans réponse (justice bafouée) la cheftaine du FN a daigné répondre aux juges qui enquêtent sur une escroquerie aux dépens de l'état. D'ores et déjà, la Le Pen est placée sous le statut de témoin assisté. Juste avant la mise en examen, cette procédure vise toute personne « contre laquelle il existe des indices rendant vraisemblables qu'elle ait pu participer comme auteur ou complice à la commission des infractions ». Marine marche sur les traces de Jean-Marie, élu le plus condamné de France. Grâce à la création de micros (faux) partis, véritables machines à blanchir le fric, passage obligé pour les candidats FN à qui sont facturés les gadgets et autres tracts extrémistes. Tout cela est remboursé à travers les comptes de campagne et tombe dans l’escarcelle de la Le Pen connection !

Au fait, nous attendons toujours que les candidats Fn aux élections départementales rendent publics leurs comptes de campagne ! Transparence ou magouilles ?

Platano, KO

Une nouvelle fois, c'est dans l'Humanité et nul part ailleurs que l'info a été publiée. Comme c'était pendant les fêtes, je fais un petit rappel. Francis Platano dit « Franck » a été révoqué, tel n'importe quel fusible il saute et dégage d'Astek. Celui qui a traîné des salariés en justice pour de soi-disant insultes « Platano escroc » paye l'image désastreuse qui a sali l'entreprise.

Malheureusement, les effectifs d'Astek ont fondu et ce coup de torchon ne rétablit pas dans leurs droits toutes celles et tous ceux qui ont payé cher, qui ont refusé le fonctionnement autocratique de la boite. Les forçats de l'informatique existent toujours à Sophia-Antipolis et ailleurs, les prêts de personnels, les mises à disposition sont devenus une règle d'optimisation du personnel au détriment des femmes et des hommes.

Au fait, nous attendons toujours une réaction des grands élus qui règnent sur Sophia-Antipolis : Jean Leonetti, Lionel Luca, Marc Daunis, députés et sénateurs aux abonnés absents !

Commenter cet article