10 000 enfants disparus

Publié le par Gérard PIEL

10 000 enfants disparus

Dans l'indifférence des gouvernants au moins dix mille enfants réfugiés sont portés disparus en Europe et cela en l'espace de 18 mois. C'est Europol, office de police intergouvernemental, qui dénonce « une infrastructure criminelle de grande envergure» car ces mineurs ne sont pas perdus pour tout le monde. Comme l'ont déjà fait des ONG, Europol constate que des mafias spécialisées dans la traite des enfants agissent essentiellement en Allemagne et en Hongrie. Asservir des enfants, en faire des esclaves ou les exploiter sexuellement c'est encore possible en 2016.

C'est d'autant plus réel que ces petits garçons et ces petites filles n'intéressent pas les gouvernements européens. Il faut une photo d'un enfant noyé sur une plage turque pour que l'émotion gagne la planète, émotion de courte durée qui n'a pas bouleversée les dirigeants européens.

Comment peut-on accepter la façon dont sont traités les réfugiés qui fuient les guerres dont l'Europe et notre pays sont en grande partie responsables ? Rappelons-nous comment Sarkozy traitait Kadhafi ou El Assad !

Sans oublier les responsabilités des USA en Irak, pays démantelé qui a vu naître Daesh.

Sans oublier les réfugiés climatiques victimes directes de la boulimie de profits des capitalistes, des états dits développés.

Alors, face à ces enjeux stratégiques, économiques avec le pétrole, le gaz, l'uranium que comptent quelques milliers d'enfants ?

Honte à cette Europe et à ses gouvernants qui les passent par perte et profit.

Commenter cet article