Lettre ouverte à Christian Estrosi

Publié le par Gérard PIEL

Lettre ouverte à Christian Estrosi

Monsieur Christian ESTROSI

Président de la Région PACA

Hôtel de la Région

27 place Jules Guesde

13481 MARSEILLE CEDEX 20

Objet : Voyage délégation régionale en Israël

Monsieur le Président,

Je viens de prendre connaissance du voyage d'une délégation du Conseil régional Provence Alpes Côte d'Azur en Israël par le blog de Monsieur Serge Amar, conseiller régional – président de commission, qui relate son séjour.

Je suis surpris que votre premier déplacement à l'étranger soit consacré à une commune jumelée avec la ville de Nice dont vous êtes le maire (en l’occurrence Netanya) pour, je cite monsieur Amar, « fêter la victoire des régionales à 3 000km de chez nous. »

Heureuse coïncidence, le couple Klarsfeld tenait une conférence dans cette cité balnéaire où, si j'en crois toujours monsieur Amar, « dur de travailler dans ces conditions » illustré par une photo de son hôtel au bord de mer.

Ce qui m'amène à vous poser la question de l'objet de ce voyage pour la Région ? Et son coût ?

Je ne remets pas en cause les voyages des représentants des collectivités s'ils sont utiles et se déroulent dans le cadre de la neutralité laïque.

Toujours sur le blog de monsieur Amar, vos visites sur les sites religieux comme le Mur des lamentations me laissent perplexe. N'y aurait-il pas mieux à faire ou faut-il nous attendre à des délégations composées à partir des obédiences religieuses ? La Région Provence Alpes Côte d'Azur présidée par Michel Vauzelle a régulièrement rencontré des responsables israéliens en particulier à Eilat mais aussi des dirigeants palestiniens et cela en dehors de toutes références religieuses.

Il me semble que si vous voulez être utile à ce territoire c'est bien de cette façon équilibrée qu'il faudrait agir. Je vous invite par exemple à vous rendre sur le territoire de la Bande de Gaza comme vient de le faire une délégation de députés européens.

Enfin j'attire votre attention sur le fait qu'une collectivité ne peut financer des associations, fédérations et autres qui portent un projet cultuel quelle que soit la religion. Je vous conseille de prendre connaissance des derniers rapports de la Chambre régionale des comptes concernant la Région à ce sujet.

Je vous remercie par avance de la célérité que vous mettrez à me répondre et vous précise que je rendrai publique votre réponse puisque ce courrier est une « lettre ouverte ».

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'assurance de ma parfaite considération.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article