Hollande bashing

Publié le par Gérard PIEL

Un adhérent du PS désabusé et découragé me reproche ma propension, dit-il, à faire du Hollande bashing. J'ai donc regardé ce que cela voulait dire.

Donc, je dénigrerais le président de la République !

Si c'était le cas, j'en ai le droit ayant appelé au second tour de l'élection présidentielle à battre Sarkozy donc à voter pour lui. D'ailleurs, sans les voix des électeurs ayant voté Mélenchon, Hollande ne serait pas président.

Franchement, je pense que, s'il a réussi une chose dans son quinquennat, c'est bien l'auto-dénigrement. Non seulement il a trahi ses électeurs, il a démoli le PS et fait le lit du FN mais il a démontré, tout au long de sa présidence, son incapacité, sa déficience.

Le peu glorieux épisode de la révision constitutionnelle avortée (tant mieux) vient, de nouveau, étaler au grand jour que la France est présidée par un incapable.

Arriver à un tel degré de reniement en abjurant les principes de la gauche, passer un accord avec Sarkozy, recevoir les félicitations des Le Pen, pour terminer piteusement par ces quelques mots prononcés hier, voilà qui est digne d'une pantalonnade mais certainement pas d'un président de la République.

Devant autant d'inconsistance, la réussite des manifestations aujourd'hui est impérative.

Après l'enterrement de la réforme constitutionnelle nous pouvons gagner le retrait de la loi « travail ».

Avec ce pouvoir et les quelques soutiens qui lui restent, tout est possible.

Alors rendez-vous dans la rue !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pauvregogo 20/11/2016 17:32

On entendait bien la révolte du peuple gronder depuis pas mal de temps mais on avait sans doute sousestimé l’ampleur du phénomène:maintenant quelques dizaines de millionnaires se rebiffent pour sauver le soldat Hollande!Là c’est du sérieux.Il est vrai qu'il n'y a plus guère que les millionnaires pour le soutenir car il ne saurait plus compter désormais sur le fidèle soutien des "sans-dents"...Tout cela est bien cruel et tragique aussi.