De la colline du Château à la ZAC des Clausonnes

Publié le par Gérard PIEL

De la colline du Château à la ZAC des Clausonnes

Un week-end bien rempli... Pendant des années le vendredi qui précédait le fête du Château était celui de la plénière du Conseil régional PACA ou je siégeais... N'étant plus élu j'ai enfin participé au montage de la fête, le jeudi soir le chargement du camion à Antibes, stands, frigos, crêpières...

Vendredi matin dès 8h30 sur la colline du Château avec Denis, Aurélien, Sébastien, Patrick on débâche, visse, cale, branche, etc.. Casse-croûte avec les autres monteurs, avec les jeunes communistes qui sont remontés comme des cocos...

Le samedi 9h30 sur place, je ne me lasse pas de regarder la baie des Anges de la colline ..mais Michel arrive avec ses 1 300Kg de cerises et ses 400kg de pêches en direct de Mallaucène sous le Ventoux, déchargement du camion à la chaîne... A 10h30 nous sommes prêts, les fruits d'un côté, les crêpes de l'autre avec citronnade et sangria maison..

Pendant deux jours, c'est la "tuerie" comme dit mon petit-fils, Brigitte, Laurence, Nicole, Jo, Patrick, Fernande et Fernande aidés par Nadia, assurent la vente de fruits. Denis, Rémi, Aurélien, Nicole, Jonathan et moi-même pour les crêpes et les boissons, tout cela sous la direction de Denis. Dimanche soir on démonte, on range à Antibes et on se couche à 3h du mat'. Lundi pour nettoyer la colline le matin c'était très dur... Les JC étaient toujours là, Cécile, Virginie et Mathieu aussi... Bravo à tous, celles et ceux qui ont "tenu" les stands, qui ont fait remplir les centaines de questionnaires, qui ont participé aux débats, qui ont apprécié les groupes musicaux, bravo aux milliers de participants de la 70e Fête du PCF des Alpes-Maritimes, ma 44e ! Et comme le dit mon camarade Tino: VIVE LES MILITANTS !

Et maintenant la ZAC des Clausonnes :

Depuis le rassemblement du 20 juin sur le site les choses s’accélèrent, le mépris du sénateur-maire de Valbonne n'est pas une réponse, dire que ce projet est dangereux n'est pas fallacieux par contre, comment justifier ces milliers de mètres carrés de béton et d'imperméabilisation des sols en plein bassin versant de la Brague et de ses affluents ? Comment expliquer que la commune de Valbonne ne dispose pas d'un Plan de Prévention des Risques d'Inondation (PPRI) ?

Jean Leonetti se porte au secours de Marc Daunis. Aujourd’hui dans le quotidien local c'est le député Les Républicains (LR) d'Antibes Juan les Pins qui défend la ZAC des Clausonnes "il faut faire de la pédagogie" ! Les 3 700 personnes qui ont signé la pétition n'y comprennent rien !

Dommage que les parlementaires n'aient pas pris le temps de nous expliquer et pourquoi pas (on peut rêver) de débattre de ce projet.

Vous n'avez rien compris, taisez-vous !

Peut-être que mercredi 28 juin à 18h30 le sénateur - maire de Valbonne pendra un peu de temps pour expliquer pourquoi sa commune ne dispose pas de PPRI ou pourquoi ce projet est en plein cœur du bassin versant de la Brague et de ses affluents ou pourquoi gaspiller de l'eau potable pour approvisionner un "lac articiciel", etc... ? Bien que le vote sur l'avis du commissaire enquêteur ne soit pas à l'ordre du jour de la séance !

De la colline du Château à la ZAC des Clausonnes

Commenter cet article