Les malfaisants

Publié le par Gérard PIEL

Les malfaisants

Ils ont dévoyé les fonctions gouvernementales, véritables pollueurs de la démocratie, larbins du capital, Ubu Hollande, Valls et leur clique viennent de réduire à néant ce qui était l'honneur de la politique, le débat, l'échange, la confrontation, l'amendement et même la synthèse si chère à feu le Parti socialiste.

49.3 ou la gestion bonapartiste par des individus qui n'ont ni les moyens ni la capacité. C'est peu dire si les poubelles de l'histoire sont taillées sur mesure pour François Ubu.

Il a érigé un système, la trahison et le cynisme !

C'est peu dire si Valls, Macron et les autres, tous ces députés et sénateurs godillots qui n'ont d'horizon que leur petite personne et son bien être, n'ont plus d'honneur.

La gauche est maintenant bien loin de ce radeau de la Méduse qui dérive vers les rivages de la droite et de son extrême.

Je pense aux socialistes sincères que j'aie croisés, avec qui j'ai fait, nous avons fait, un bout de chemin et qui se retrouvent embarqués sur ce rafiot. Juste retour des choses quand on soutient un gouvernement inhumain qui refuse d'accueillir les réfugiés, eux ont du courage et risquent leur vie en Méditerranée.

Je pense à Michel Vauzelle avec qui nous avons mené une politique de gauche à la Région PACA, pourquoi ce silence ? Par manque de courage ? Je ne peux pas le penser.

Le calcul au cordeau pour que la motion de censure n'atteigne pas les 58 signatures a été aussi un grand moment de basses œuvres politiques.

Quant à la droite, elle se régale d'avoir pu laisser passer un texte qu'elle ne peut renier sans avoir eu à le voter. Ses leaders peuvent profiter ainsi d'un chemin dégagé, Ubu a fait le sale boulot, véritable éboueur politicien.

Les fachos se délectent, quoi de mieux pour déconsidérer la politique que ce pouvoir pourri jusqu'à la moelle? Le Pen et ses sbires en font oublier les casseroles judiciaires qu'ils traînent et ce bas-fond politique fait de haine, de racisme, de xénophobie.

Et nous, pendant ce temps, nous nous disputons à coup d'insultes, de noms d'oiseau, de reproches !! Attention à ne pas porter la responsabilité de la catastrophe annoncée. Tous ensemble comme dans la rue.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article