LGV ou Ligne nouvelle ?

Publié le par Gérard PIEL

J'ai reçu quelques commentaires acides concernant la déclaration que j'aie rendue publique au nom du MNLE 06. A lire ces textes, on en serait encore au temps où le débat concernait la LGV PACA. Soit ces personnes sont de mauvaise foi soit elles ne savent pas lire.

Je penche pour la première proposition. Qui sont les opposants à la Ligne nouvelle ? Il suffit de lire les derniers commentaires reçus pour constater qu'ils préfèrent l'autoroute au rail, qu'ils ne sont pas concernés par le réchauffement climatique, qu'ils sont des adeptes de la concurrence à tout crin façon Macron et, pour quelques-uns, qu'ils craignent que la Ligne nouvelle n'écorne leurs propres intérêts auxquels ils ne souhaite pas déroger.

Pourtant, il suffit de suivre les réunions du débat public pour constater qu'aujourd'hui la Ligne nouvelle, dans sa portion Alpes-Maritimes, ne concerne plus ni le village de Biot ni Valbonne ni Mougins.

Leur argument massu et définitif : ça coûte cher !

Cet investissement n'est pas de courte durée, une ligne ferroviaire ça dure longtemps et cela s’amortit sur le long terme.

Heureusement que nos anciens ne résonnaient de cette façon, nous ne bénéficierions pas de la ligne littorale.

Le rail coûte cher mais pas l'autoroute qui plus est privée !

Il n'y aurait plus d'argent pour des investissements d'intérêt général.

Foutaise. Ces arguments ne sont là que pour impressionner le citoyen lambda, abreuvé du discours dominant. Pour ceux qui ne le savent pas, je ne suis plus élu et je ne défends pas un lobby quelconque.
Je sais que la LGV PACA a échoué en étant bloquée par des intérêts privés et je ne laisserai pas faire la même imbécillité avec la Ligne nouvelle, y compris pour mes petits enfants et leurs petits enfants, car j'espère qu'ils pourront toujours se déplacer dans des conditions de sécurité optimum grâce à un service public de qualité en respectant l'environnement.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article