Antibes-Sophia : un aménagement du territoire qui préviligie le profit plutôt que l'humain

Publié le par Gérard PIEL

La CASA (Communauté d’Agglomération de Sophia-Antipolis) bénéficie de grands élus nationaux : deux députés de droite (Leonetti et Luca), un sénateur PS (Daunis) et une papardelle de maires, conseillers départementaux, régionaux et communautaires, de droite, socialistes et FN !
A la CASA, ils votent tout à l’unanimité !
Mais, est-ce que cela est un gage de la défense de l’intérêt général ?
On peut se poser la question.

Notre territoire a subi, il y a un an, un catastrophe majeure qui a provoqué désolation et deuil et pourtant, les affaires continuent comme s’il ne s’était rien passé.
En un an, ils ont inauguré une zone commerciale à Villeneuve-Loubet, ouvert un hypermarché Leclerc à Vallauris et doublé la surface de Castorama Antibes.
Mais cela n’est rien par rapport à ce qui est annoncé :
Doublement (25 000m2) de Carrefour Antibes, deux zones route de Grasse à 200m du même Carrefour (12 000m2), doublement de Leroy-Merlin (10 000m2) aux Clausonnes, Resort-Vallauris (20 000m2) chemin de Saint Bernard et le mastodonte des Clausonnes (100 000m2 minimum).
La plupart de ces milliers de mètres carrés de béton, de macadam, en plein bassin versant de La Brague et ses affluents, ceux là même qui ont semé désolation et destruction il y a un an !

Bien-sûr, les intérêts financiers en jeu sont énormes mais cela doit-il nous faire fermer les yeux ou nous faire taire ?
Les élus de la CASA ne se posent pas ce genre de questions, eux ce qui les gène c’est la Ligne nouvelle qui doit passer dans le moyen-pays pour redonner du souffle à notre département nécrosé par la transport routier et autoroutier. Pourtant, cette ligne est le seul équipement qui prenne en compte les risques d’inondation, y compris dans la traversée des communes de la CASA.
Cela les élus le savent mais ils préfèrent défendre les intérêts particuliers de quelques propriétaires plutôt que l’intérêt général. Alors, ils ont trouvé la diversion idéale : proposer la gare aux Bouillides, à quelques mètres des logements sociaux de Valbonne ! Des milliers de familles plutôt que quelques propriétés, cela ressemble à un choix de classe. Et surtout, cela préserve la totalité des terrains du Fugueiret promis à une belle spéculation avec « la future Cité du savoir » .

Ce sont les mêmes qui ont délivré des permis de construire, validés par l’État y compris en zone rouge, qui portent cette prolifération de zones commerciales et dont certaines seront vite transformées en friches, tout comme les milliers de mètres carrés de bureaux à Sophia-Antipolis.

Ce sont les mêmes élus qui n’ont rien à faire des milliers d’automobilistes pris au piège, matin et soir, sur les routes de notre département.

La désinvolture avec laquelle ils ont modifié le trajet du BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) pour desservir le mastodonte des Clausonnes n’a d’égale que le mépris avec lequel ils considèrent les habitants de la CASA.

Nous aussi nous pensons que « quand le bâtiment va, tout va » :
-C’est pour cela que nous proposons de construire 25 % de logements sociaux dans les communes de la CASA qui sont toutes hors-la-loi SRU !
-C’est pour cela que nous proposons un vrai tramway entre Antibes et Sophia-Antipolis avec la desserte de Saint Bernard et celle des Semboules.
-C’est pour cela que nous proposons de réduire la zone rouge des risques d’inondation en préservant dans le haut du bassin versant de La Brague, de larges zones d’expansion des crues.
-C’est pour cela que nous proposons d’avoir un appel à projet sur le secteur des Clausonnes pour en faire un conservatoire (espace protégé) de la flore et de la faune de notre territoire.
-C’est pour cela que nous proposons de réserver une partie des terrains du Fugueiret (Cité du savoir) pour la construction de logements sociaux.
-C’est pour cela que nous proposons d’organiser la prévention des inondations en priorité pour les campings d’Antibes et Biot afin qu’ils puissent reprendre leurs activités.
-C’est pour cela que nous proposons d’obliger Escota-Vinci à construire des bassins de rétention pour l’échangeur d’Antibes et à remplacer les buses de La Brague par un pont.
 

Commenter cet article