Louis Negre, porte-parole des sociétés privées de transports

Publié le par Gérard PIEL

Le sénateur-maire de Cagnes sur Mer ose tout dans Nice-Matin de ce jour.

1er: "Il faut ouvrir le TER à la concurrence"

2e: "Je suis un peu le sénateur de référence dans le domaine des transports."

3e : "En Angleterre, la première privatisation c'est traduite par des morts."

4e : 'Les Anglais ont nationalisé le réseau et depuis celui-ci a bénéficié d'investissements."

5e: "Un réseau détenu par l'état à 100 pour 100 et des opérateurs privés qui font circuler des engins."

6e : "L'objectif est d'être plus performant en finances publiques."

7e : "Si le représentant de la droite gagne les élections ça se fera en 2019."

Voilà comment le lobbyiste en chef des opérateurs privés parle.

Traduction :

1- Il faut que les grands groupes se partagent le gâteau du ferroviaire. Fini le service public.

2- Référence qui cumule fonction et mandat, sénateur, maire, métropole, GART (Groupement des Autorités Responsables des Transports)

3- Des dizaines de morts, le licenciement de milliers de cheminots, un réseau obsolète, le tatchérisme dans toute son horreur. Rappelez-vous "The Navigator" de Ken Loach

4 et 5 - L'état finance l'entretien du réseau, en Grande-Bretagne il n'y a plus de construction de lignes nouvelles depuis des années et les compagnies assurent le trafic.

6- Augmentation des tarifs, suppression de la carte de solidarité Zou et des autres réductions.
 

7- Voilà qui est clair sur le programme de la droite et qui devrait inciter le rassemblement de la gauche.

Louis Negre a répondu tranquillement aux questions du journaliste, je suis persuadé qu'il va accepter la proposition d'un débat contradictoire, moi j'y suis prêt.

 

article Nice-Matin

article Nice-Matin

Publié dans Transports

Commenter cet article

OSTRIC 24/02/2017 08:51

Comme d'habitude avec ce genre de personne il faut savoir lire entre les lignes et traduire correctement ce que veulent dire les mots employés, mais nous savons faire car il n'est ni le premier , ni le seul