Hasard

Publié le par Gérard PIEL

Voici la 8e nouvelle, toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite, bonne lecture....

Joséphine avait du mal à choisir, une petite robe noire ou un jeans troué avec un tee-shirt de marque. Sa mère s’en mêlait, conseillant l’un ou l’autre, toujours à contrario de la jeune femme. Le temps passait, il fallait se décider.

Rémi et Jeanne avaient de la chance, on leur avait offert deux places. Il faut dire que le patron de la start-up où bossait Rémi savait y faire, nouvelle entreprise mais paternalisme à l’ancienne.

Claude, lui, avait eu moins de chance, ses potes n’avaient même pas pensé qu’il pouvait aimer ça.

- Putain, quinze billets et moi, rien. Merci les gars !

C’était complet depuis huit jours et il priait pour qu’un de ses collègues ait un empêchement. Justement, Charly lui a demandé s’il était toujours intéressé.

- Bien-sûr !

- Attends peut-être, Lionel n'est pas sûr de venir.

- Sam, lui, il avait une place de trop. Marie n'avait plus envie. Il l'avait proposée à Jimmy.

- J’ai une entrée de trop, je te la vends.
- Ok, j’en suis si tu me fais un prix.

- Attends c’est complet ! Si je me place à l’entrée je la vends deux fois son prix.

- Tu rigoles ! Cent balles pour la soirée, je préfère me faire un film à la télé. Ciao.

A 21h40 une Volkswagen arrive devant le Bataclan où le concert des Eagles of Death Metal a commencé.

Joséphine était en jeans.

Rémi et Jeanne étaient bien placés.

Charly avait dégoté une place pour Claude.
Jimmy est resté devant sa télé.
Sam était tombé dans les premiers, il n’avait pas encore vendu la place de Marie.

 

 

 

Commenter cet article