Gaza : l’horreur !

Publié le par Gérard PIEL

Le blocus infâme imposé à la population palestinienne de Gaza dure depuis des semaines sans émouvoir les responsables politiques. Kouchner a-t-il protesté ? L’Europe s’est-elle inquiétée ? Condoleezza Rice est passée à proximité mais qu’a-t-elle dit ou fait ?
Et pendant ce temps, des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants subissent une triple peine : otages du Hamas qui peut continuer ainsi ses attaques à l’aveugle, bien protégé par la population, prisonniers d’Israël qui après chaque roquette bombarde, massacre y compris des enfants, réduits à néant par le blocus d’Israël, coupures d’eau d’électricité en particulier dans les hôpitaux, famine, délabrement des services publics, pourquoi faire subir à ce peuple cette misère, ces massacres ?
Il faudra bien que la Palestine existe aux côtés d’Israël. Chaque jour qui passe, chaque heure d’acharnement contre cette population, repoussent toujours plus loin le moment de la paix et du renouveau. Cela profite au Hamas et aux dirigeants israéliens unis dans une volonté de guerre et de statu quo.

Ce poème de Bernard Mazo décrit mieux que tout Gaza :

l’Epée et la flûte
à Mahmoud Darwich

On est passé de l’autre côté du mur
sans vraiment s’en apercevoir

Ici tout est gris
sous le ciel bas

Ici au cœur des champs de ruines
où ne chantent plus la flûte des ancêtres
ni le vent muet à travers les figuiers
l’espérance est exsangue

Ici les enfants se terrent
sous les décombres

Ici à Gaza
rien ne bouge
rien ne respire

Que le vent aride du désert
et cette lourde odeur de mort


(Edition Printemps des poètes 2008)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article