Municipales, cantonales, une claque à la droite

Publié le par Gérard PIEL

Le second tour des élections municipale et cantonale a confirmé et amplifié la déroute de la droite. Des dizaines de villes ont été gagnées à gauche et des départements gérés par la gauche seront plus nombreux.
Dans  notre département, la droite résiste et toutes les combinaisons, alliances contre nature ou pire, ont plutôt démobilisé les électrices et électeurs de gauche. Les communes dirigées par le PCF avaient été élues au 1er tour ainsi que Francis Tujague, conseiller général à Contes, le PS récupère le canton de Carros. Ces résultats devront être analysés finement. Les villes où le PCF a choisi (souvent contraint et forcé) de rassembler vraiment à gauche donnent des scores honorables, le ou les rassemblements se faisant sans le PCF, c’est l’échec façon Nice.
Les listes de gauche plurielle n’ont pas permis, loin de là, d’inquiéter ou même de bousculer la droite.
Comment porter des convictions et des valeurs de gauche quand on est englué dans un ensemble disparate et fade ?
Comment rassembler dans les luttes, dans les résistances, sur le fond politique, ou du traité européen à la question du droit au logement, des choix de gestion économique à ceux ayant trait au développement durable ? Nous n’avons pas et c’est le moins que l’on puisse dire, les mêmes positions que la direction nationale du PS !
Un cycle politique se termine avec ces élections. Au-delà du résultat, la question qui se pose est la capacité de celles et ceux qui portent les valeurs de la gauche et l’écologie à se rassembler pour peser dans le débat politique, dans les exécutifs et dans les luttes.
La gauche du PS, la LCR, le PCF, des Verts, des syndicalistes et des militants associatifs, toutes et tous ont intérêt à construire ce rassemblement.
Pour le PCF, cela veut dire (re)tisser des liens, dépasser les rancoeurs des collectifs antilibéraux, apporter dans cette construction les acquis de ces campagnes électorales, et ils sont nombreux…

Publié dans Elections

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fissafissa 23/03/2008 21:47

"Comment porter des valeurs de gauche, quand on est englué dans un ensemble disparate et fade ?" demandez -vous ?Peut-être en s'alliant avec la droite catholique intégriste, alias MPF, comme votre camarade Euzière l'a fait à Grasse ?C'est sûrement pas "disparate et fade" ça, c'est certain....A force de prendre vos concitoyens, vos semblabes pour des décérébrés, à force d'essayer de justifier vos ambitions personnelles sur des analyses clownesques, vous perdez, M. Piel toute considération possible.

Ivan Martouzet 21/03/2008 17:44

Nous sommes une asscociation de defense de l'environnement de Peymeinade et du Tignet. Nous nous battons contre un projet d'amenagement sur un site Natura 2000. Voici la lettre que nous vons avons adressee le 19 mars.




Ivan Martouzet
1, traverse des Saouves
06530 Peymeinade
Tel : 04 93 42 61 03
email : info@adepte-nature.org
 


Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur
M. Gerard PielHôtel de Région27, place Jules Guesde13481 Marseille Cedex 20




 
Peymeinade, le 19 mars 2008
 
Monsieur le Vice Président,
 
Le 28 mars prochain le Comité de Massif auquel vous appartenez aura à se prononcer sur la création d’une UTN – Ensemble touristique à vocation golfique de Grangeneuve - sur les communes du Tignet et de Peymeinade dans les Alpes-Maritimes.
Nous sommes une association de sauvegarde de l’environnement et, à ce titre, nous sommes très préoccupés par le risque que fait courir ce projet d’aménagement lourd à la biodiversité, aux ressources en eau et au paysage.
 
Nous avons étudié en détail le dossier présenté au public à la mairie du Tignet du 14 janvier au 15 février inclus. Sous une apparence soignée ce dossier présente de nombreuses lacunes et énonce nombre de contre vérités pour amener un projet urbanistico golfique criminel pour l’environnement. Situé sur les communes du Tignet et de Peymeinade le domaine de Grangeneuve couvre 340 hectares en bordure de Siagne. Géologiquement complexe le site abrite des biotopes variés, il est très riche en faune et flore et abrite des espèces protégées (notamment la cistude d'Europe, protégée au titre de la Directive Habitats), il fait partie intégrante de la zone Natura 2000 FR 9301574.
 
Nous n’avons identifié aucun bénéfice que pourrait apporter ce projet d’un 22eme parcours de golf des Alpes-Maritimes aux habitants de Peymeinade et du Tignet et plus largement du Pays Grassois. En revanche les nuisances sont nombreuses et nous ne voulons pas laisser à un seul investisseur privé la responsabilité d’un aménagement structurant de la qualité de vie de notre région. Les solutions alternatives plus soucieuses de l’environnement et du lien avec la population locale sont nombreuses. Nous avons entamé un travail de réflexion à ce sujet que nous serions heureux de pouvoir vous présenter.
 
Dans l’attente des suites données à notre courrier, nous vous prions de croire, Monsieur le Vice Président, à l’assurance de notre considération.
 
 
Pour A.D.E.P.T.E.