Quand Sarkozy se moque des personnes handicapées

Publié le par Gérard PIEL

24,49 € par mois ! C’est le « coup de pouce » donné par Sarkozy à l’allocation adulte handicapé.

Je rappelle que les personnes handicapées ne sont pas exonérées des franchises médicales ;

Sarkozy leur redonne chichement ce qu’il leur a déjà pris depuis le 1er janvier, le plafond des franchises étant de 50 €.


dessin paru dans le  journal l'Humanité du  25/03/08minima-sociaux-huma.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chevalier 28/03/2008 08:27




Bonjour,


Je vous transmets le communiqué de Bruno-Pascal Chevalier, qui appelle à une action le 12 avril  : déposer devant toutes les préfectures de France, et le ministère de la santé, pour Paris et la RP, les boites vides de médicaments, dans la mesure du possible avec une animation (musicale ou autre…)


Les franchises médicales pèsent lourd dans le résultat des élections municipales et cantonales. Elles sont, avec le pouvoir d’achat, l’une des raisons des faibles scores de l’UMP.


L’UMP imagine sans doute s'en remettre… Mais les malades privés de soins par la politique de Nicolas Sarkozy, s’en remettront-ils, eux ?


Après avoir osé avancer l’argument de la « responsabilisation » des malades, comme si le fait de payer plus rendait moins malade… que va bien pouvoir répondre Nicolas Sarkozy, cette fois, au mécontentement grandissant des français ? D’ailleurs, va-t-il enfin se décider à répondre ? Car depuis plusieurs semaines, après une première réponse erronée semblant indiquer que Nicolas Sarkozy ne connaît même pas les textes qu'il présente au vote de ses députés, l’homme qui se présentait comme « le Président de tous les français » ne daigne plus nous répondre…


Mais ce n’est pas parce que Nicolas Sarkozy et son gouvernement se bouchent les oreilles que nous allons nous taire !


Et nous n’allons plus seulement crier. Nous allons agir !


J’invite tous les malades, tous les responsables et militants politiques, syndicaux, associatifs, tous les citoyens à manifester devant toutes les préfectures de France, et à Paris, devant le ministère de la santé, le samedi 12 avril à 14h00, en venant déposer leurs boites vides de médicaments.


Le combat contre les franchises ne s’arrêtera qu’avec le retrait pur et simple, et définitif, de cette mesure hypocrite, injuste et dangereuse pour la santé publique !


Bien cordialement


 

brunopascal chevalier 06.89.18.01.77 www.grevedesoins.frchbrunopasc@aol.com