2014, Hollande à droite toute

Publié le par Gérard PIEL

 

Les vœux du président de la République ont été très clairs, ils s’inspirent des textes et formules du Medef qui a ses entrées à l’Elysée et même ses bureaux.

 

Quand pendant des mois on ne cesse de promettre l’inversion de la courbe du chômage y compris en insistant sur la date du 31 décembre 2013, la moindre des choses quand on s’octroie dix minutes de communication, c’est de dire la vérité et d’avouer son échec.

 

Hollande préfère, lui, pérsévérer dans sa coélaboration économique, antisociale avec le Medef, après le pacte de compétitivité (20 milliards d’euros pour les patrons), après l’ANI (casse du Code du travail), voici le pacte de responsabilité !

 

Pour l’illustrer il suffit de prendre connaissance du texte d’Ayrault qui accompagne les 30 millions que l’Etat va verser à Veolia pour la SNCM….

 

Mais ce n’est pas tout, Hollande invoque la baisse de la dépense publique, c’est-à-dire moins de services publics dans les hôpitaux, la Poste, la police, la SNCF, etc.

 

Enfin et comme à son habitude d’amuseur public, il en sort une bonne sur le fameux « trop d’impôts » à quelques heures de la hausse de la TVA, du timbre, etc.

 

Alors oui, 2014 sera une année de luttes et de mobilisations pour reconstruire les solutions de justice et de solidarité qu’attend le pays et que manifestement la politique présidentielle ne lui apportera plus, dixit Pierre Laurent.

Commenter cet article

Eouzan 02/01/2014 09:44


Oui mais le PCF fait alliance pour les municipales avec le PS à Paris et ailleurs...Où est la logique dans tout cela, ou est ce que la gamelle est bonne pour certains élus?

Gérard PIEL 02/01/2014 15:21



Je sens dans votre petit mot comme un reproche ! Si vous lisez régulièrement ce blog, vous savez que les communistes antibois renouvellent leur participation à la liste de « La Gauche
et l’Ecologie pour Antibes-Juan les Pins ». Cette liste initiée par le Front de Gauche est ouverte à des syndicalistes et des militants associatifs mais aussi à des camarades
socialistes en rupture. « La Gauche et l’Ecologie » existe depuis 2002 donc avant le Front de Gauche, notre association s’intitulait A Gauche Vraiment (AGV).


 


Pour la soupe parisienne, croyez-bien que le vote des adhérents du PCF est une réelle avancée, que le pire était que tout soit décidé par quelques-uns et appliqué par tous sans discussion. Cela
est terminé au Parti Communiste. De fait, le résultat parisien ne me convient pas mais je respecte le vote des camarades. Quant à la soupe, on trouve des spécialistes dans tous les partis et cela
n’a rien à voir avec le vote des adhérents que je souhaite à tous les militants politiques !