Les forçats de la route

Publié le par Gérard PIEL

Ce petit billet pour mes camarades d’infortune, les sans-grade du marathon qui ont eu du mal, beaucoup de mal, malgré le paysage et les spectateurs, à traverser notre département.
Pour ma part, pris de crampes et le kyste poplité se réveillant je me suis arrêté après avoir traversé Juan les Pins en marchant.
Le marathon sans un véritable entraînement c’est plus de mon âge mais je continuerai à courir !





à mi-parcours avec Dominique le ch'ti et....le TGV !

Commenter cet article

roger darcel 10/11/2008 12:06

Félicitations Gérard !A "ton âge" il faudra tenter une reconversion vers 1/2 heure de natation dorsale quotidienne (je parle pour ma "paroisse");encore BRAVO  YOU CAN!Roger

Gérard PIEL 12/11/2008 11:04


Yes, I can but je n'aime pas nager dans notre belle Méditerranée ni sur le ventre ni sur le dos mais peut-être tu as raison il va falloir m'y mettre, j'attends d'avoir ton âge ! Amicalement.