Quand les sénateurs de droite s’en prennent aux pauvres

Publié le par Gérard PIEL

Sarkozy avait promis d’augmenter les salaires, les minima sociaux, les retraites…aujourd’hui, ses amis parlementaires remettent en cause chacune des promesses électorales y compris en utilisant des moyens misérables.

D’ici 2012, le minimum vieillesse (662€) devait augmenter de 25%.

Tout en confirmant cet engagement, les amis de  Sarkozy l’ont accompagné d’une véritable provocation envers les retraités pauvres : les 25% ne seront pas applicables au couple.

Faut-il que ceux-ci divorcent ou pire, pour toucher quelques dizaines d’euros supplémentaires alors que les goinfres « les amis de Sarkozy » engrangent des millions d’euros ?

Les sénateurs dont beaucoup ont dépassé l’âge de la retraite, ont par ailleurs voté aussi une revalorisation de leurs indemnités afin que jamais eux-mêmes ne connaissent les affres de la pauvreté.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article