NON A LA METROPOLE

Publié le par Gérard PIEL

LETTRE OUVERTE A TOUS LES ELUS DES ALPES-MARITMES

Dans le grand charcutage électoral initié par la Commission Balladur un aspect local permet de bien appréhender la mission d’Edouard « aux doigts d’argent » : le projet de « métropoliser » les Alpes-Maritimes.

Cela fait longtemps que la droite locale, en particulier celle qui tient les rênes de Nice et du Conseil général, rêve d’annexer la totalité du département. Avec le grand patronat, elle souhaite pouvoir organiser administrativement la mise en coupe de notre territoire.
Effacer les communes et même les agglomérations, supprimer les schémas d’aménagement, les plans locaux de l’habitat, les zones protégées pour plonger les habitants des Alpes-Maritimes dans la métropolisation.

Ainsi, les citoyens seront encore plus éloignés des centres de décision et ceux-ci seront entre quelques mains complices.

La manière dont on a imposé la communauté urbaine de Nice laisse entrevoir la méthode pour « métropoliser » les Alpes-Maritimes !

Par contre, l’échec actuel de l’OIN qui, en un an, est juste arrivée à exister et ne dispose d’aucune base structurelle et financière parce que le dossier a été rendu public rapidement faisant apparaître les vrais buts de cette opération d’intérêt national, sert de leçon à la droite qui passe à la vitesse supérieure.
Mais comment peut-on justifier cette fuite en avant alors qu’aucune évaluation  des agglomérations n’a été effectuée et cela depuis leur création.

Attention, la métropole niçoise c’est la fin des communes de ce département, c’est l’utilisation du haut et moyen pays comme variable d’ajustement du littoral, c’est l’accaparation complète de ce littoral par les politiques de prestige au bénéfice des privilégiés d’Europe et d’ailleurs, tout cela en supprimant les expressions démocratiques qui existent aujourd’hui à travers les communes et cantons, sans consultations des habitants.


Ce communiqué est adressé à tous les élus des Alpes-Maritimes afin que, collectivement, une réponse soit apportée à ce déni de démocratie.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vacher 26/02/2009 10:25

il doit y avoir une consultation citoyenne nationnale précédée de débat communaux avec remontée des désirs le tout avec au départ des données statistiques , projections , simulations ...sinon c' est non bien qu ' il y ai à débattre sur du positif comme le cumul des mandats & certaines suppression de doublons administratifs amitiés de claude vacher 06560 Valbonne