Conseil municipal du 6 mars 2009

Publié le par Gérard PIEL


En préambule  au Conseil municipal, le député – maire d’Antibes qui préside la CASA nous a présenté le budget 2009 de l’agglomération. Cécile Dumas a saisi l’occasion pour rappeler qu’elle avait été la seule à voter contre ce budget. Lire l'intervention.
En réponse à ce rappel, le maire n’a rien trouvé de mieux que de renvoyer ma collègue à l’intervention de Marc Daunis au moment du vote du budget de la CASA. Il a aussi évoqué un groupe de gauche (sans Cécile Dumas) à la CASA ! Mais de qui parlait-il ?

J’ai présenté au nom du groupe de « la Gauche et l’écologie » et du PS et des Verts, la motion que nous avions décidée mardi 3 mars en réunion préparatoire. Lire la motion.
Bien sûr la totalité de la droite, Dujardin compris, a voté contre mais la réponse du député – maire vaut son pesant de cacahuètes : « il n’y a que 800 familles qui sont en attente d’un logement social à Antibes » mensonge, il y en a 1394.
En s’adressant à moi il m’a reproché de défendre un sans papier. Désolé, mais je suis aux côtés du collectif des sans papiers et pour moi la tare c’est d’être dans le même parti qu’Hortefeux et Besson !
J’aurais aussi défendu une personne qui gagne 4 200 € par mois !
1°) nous défendons le droit au logement pour tous.
2°) c’est faux !
Enfin, il a eu le culot de dire que la situation de Mme V.F. n’était pas le pire et il en fait un argument, il y a donc pire qu’une maman avec deux enfants à la rue.

Le maire nous a demandé d’augmenter le seuil financier de ses compétences, ce qui lui permet de traiter des marchés plus importants sans appel d’offres simplement par délégation. Cécile a dit non pour le groupe. Lire l’intervention.

Nous avons voté le rapport qui permet à la commune de bénéficier du remboursement anticipé de la TVA. J’ai donné la raison de notre approbation. Lire l’intervention

Nous avons aussi approuvé avec des réserves la vente à un bailleur social d’un terrain sis venue Mirabeau. Lire l’intervention. Le 1er adjoint en me répondant a indiqué que la commune n’était pas obligée d’atteindre les 20% de la loi SRU, 12% lui semble suffisant.

Une nouvelle fois il a fallu modifier le nom de la société de gardiennage des enceintes sportives. Cécile Dumas a dit notre refus de vote. Lire l’intervention.

Puis une longue liste de rapports concernant des marchés à bon de commande a obligé Denis La Spesa a rappelé notre opposition à cette procédure. Lire l’intervention.

Le Conseil municipal est revenu sur un vote d’octobre 2008 concernant la taxe locale sur les enseignes publicitaires. Les patrons de grande surface pourront dire merci à l’UMP pour les économies ainsi réalisées. Comme quoi il y a des taxes qui diminuent ! Lire l’intervention de Cécile Dumas.

A l’occasion d’un rapport d’un marché à bon de commande concernant l’éclairage public, Denis La Spesa a rappelé ses précédentes interventions sur la pollution visuelle des lignes aériennes. Le maire lui a dit qu’il était hors sujet ! Lire l’intervention.

Nous nous sommes abstenus sur le partenariat avec l’hôpital pour réserver à son personnel des places en crèches. A cette occasion, Jean Léonetti a évoqué l’accord unanime des syndicats hospitaliers sur sa méthode. Là encore, mensonge. Lire l’intervention de Cécile Dumas.

Enfin, cerise sur la gâteau, le rapport de présentation des nouvelles conditions d’adhésion au SITCIAM, un syndicat qui devait développer l’informatique municipale et qui a été défaillant. L’absence du délégué antibois aux réunions du SICTIAM n’a d’égale que l’ardeur qu’il avait mis à être le représentant de la commune. Du coup, ce n’est pas Georges Roux qui collectionne actuellement les bévues qui a rapporté ce rapport. J’ai indiqué (lire l’intervention) les raisons pour « la Gauche et l’écologie » d’arrêter cette collaboration mais rien n’y a fait, nous avons été les seuls à voter contre

Commenter cet article