Le décret Fillon ou le piège à c..

Publié le par Gérard PIEL

Après les grandes envolées sarkoziennes sur les patrons voyous, après les mines confites de Parisot, il fallait une action forte envers les patrons des grands groupes qui pillent non seulement leurs entreprises mais le pays.
Cette tâche était dévolue au 1er ministre sorte de Buster Keaton de la politique plus apte à utiliser les moyens de l’état pour son compte personnel que pour agir dans le sens politique.

Le décret Fillon puisque c’est son nom, restera dans l’histoire comme un monument du cynisme politique : quelques patrons seront touchés, juste de quoi les faire rire !

Mais où est la moralisation ? Où est l’encadrement des entreprises ?
Pour bien enfoncer le clou ou pour rester dans son rôle d’amuseur triste Fillon a décidé qu’un comité des sages serait créé par le Medef ! Et pourquoi pas en confier la présidence à Madoff ?

Enfin le même jour, Michelin, Total et Adidas sont pris la main dans le sac et la ville de Nice rime de nouveau avec ripoux grâce aux patrons de Continental qui se retranchent dans l’hôtel Campanile !

De Sarkozy au PDG de Caterpillar  est-ce qu’ils voient la colère monter ? Encadrés et protégés par leurs vigiles et des escadrons de policiers, est-ce qu’ils mesurent l’exaspération?
Dans quel état vivons-nous ?

Commenter cet article