La casse du service public continue

Publié le par Gérard PIEL

Dominique Bussereau, le secrétaire d’état chargé des transports a déclaré mardi dernier à Lyon « la libéralisation des TER se fera sérieusement, le gouvernement s’y attelle …Un comité des partenaires présidé par le sénateur Francis Grignon commencera à travailler début avril ».
Cette déclaration faisait suite à celle de Cyrille du Peloux, directeur général de Veolia transports qui reproche à l’état son immobilisme.
Je fais remarquer à messieurs du Peloux et Bussereau que ce sont les régions qui ont en charge les TER, que l’état s’en désintéresse et ne met pas 1 euro sur leur fonctionnement, que le gouvernement a supprimé en six ans 18 000 postes de cheminot, que la casse du service public ferroviaire a atteint des sommets depuis que Sarkozy a été élu, que le patron de Veolia s’impatiente, cela est normal la droite au pouvoir n’a rien à lui refuser mais que le sous ministre aux transports lui réponde avec tant de prévenance et d’obséquiosité ne rehausse pas sa fonction !

Publié dans Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

secteurPublic 05/04/2009 12:56

le service public ferroviaire est surement plus efficace en France qu'en Angleterre.Le service public de l'energie est plus efficace en France que dans bien d'autres pays. Et vous allez casser tout ca à cause de votre maudite concurrence libre et non faussée mortifére pour tous (et je ne travaille pas dans le service public ni dans une administration pour votre info, je suis salarié du privé mais néanmoins heureux que la rapacité du marché n'est pas déjà tout dévoré).En réalité, c'est si le marché savait faire fonctionner les services publics, que ca se saurait. Mais j'imagine que le service aux usagers, vous en avez cure, et que ce qui doit compter c'est le retour sur investissement pour les actionnaires, et que vous devez surement considerer comme un progres de fermer la moitie des bureaux de poste et de transformer le quart restant en point poste, ou encore d'avoir un réseau qui est passé de 60000 km a son apogée à 30 000 aujourd'hui, ou encore que des gares soient fermés, tant pour les passagers que pour le fret, au nom de votre fameuse rentabilité.Dans le fret ferroviaire, je parle de cet incident qui n'a pas été très relaté, où pour des raisons de couts, Véolia a sous déclaré le tonnage de son train fret pour avoir un péage moins cher et qui du coup n'avait plus devant lui une distance de freinage suffisante quand devant lui un train voyageur prenait du retard en gare car certains passagers avaient des soucis pour embarquer. Et qui démontre lumineusement que vos recherches d'économie rendent très bancale la sécurité. Si le respect des regle de sécurité était réel, on aurait du sur le champs retirer la licence ferroviaire à cet opérateur, bien évidemment, on ne le fait pas car du coup la concurrence ne s'instaurait jamais (car véolia est un des principaux concurrents), ce qui rejoint mon post précédent : pour parvenir à la concurrence, vous etes prets a tout sacrifier, à commencer par la sécurité mais aussi ce qui est soit disant le but de la concurrence mais jamais vérifié, un meilleur service et des prix plus bas. Et malheureusement, cet incident n'est pas isolé, comme d'habitude, on attendra l'accident catastrophique avec des morts à la clé comme en Angletterre pour en parler. Quand au surreffectif, vous me faites bien rire : c'est la lutte des cheminots en 1995 qui a empeché que le reseau ferré ne soit pas emputé d'un tiers, des lignes régionnales pour l'essentiel, vous les auriez fait rouler où les TER de vos concurrents privés dans ce cas. Et puis l'effectif de la SNCF a été divisé par pres de 3 depuis le siecle dernier, et la productivité par cheminot multiplié par encore plus, vous voulez quoi d'autre ?Quand au progres, vous n'en avez pas vu ? TER en PACA, 2 fois plus de train, TGV en France, développé sous monopole SNCF des milliers de km de ligne, le 1er pays du monde en la matière, des temps de parcours interieurs considérablement raccourci.Le seul inconvénient étant que le marché est réussi à ravaler cette belle invention puisque malheureusement la SNCF se comporte comme une entreprise privé. Mais il ne tient qu'à son actionnaire, l'Etat donc nous, qu'il en soit autrement. Désolé mais nous n'avons pas besoin de vous, concurrent privé, dans le fret ou ailleurs pour que les choses fonctionnent : tel le vautour vous ne faites que vous acharner sur une proie que vous avez contribué à rendre malade.

david 04/04/2009 20:45

Si les services publics etaient efficaces en France ca se saurait : a part avoir un nid d'employes en sureffectif on ne voit pas beaucoup de progres (ou meme pas du tout de progres) dans les differentes administrations ou services publics. Dans le fret ferroviaire, parlez vous comme tous les medias qui ont relates cet incident, des nombreuses "boulettes" des cheminots de fret SNCF (et je sais de quoi je parle puisque je travaille dans ce secteur)? Non bien evidement! Et pour info il n'y a pas que Veolia qui est capable de faire rouler des trains en Europe!!!

secteurPublic 04/04/2009 20:28

C'est effectivement tres engageant de se dire que Veolia pourrait faire conduire des TER, quand on sait qu'avec un train de fret, dernierement, à Montauban, ils ont failli percuter un TER (c'est grace à un agent SNCF que cela a été évité)Ca donnera vraiment envie de prendre le TER une fois qu'il y aura eu quelques accidents.Quand aux telecoms, comment savez vous qu'il serait aujourd'hui plus cher avec un monopole ? Vous n'avez pas l'impression que c'est un changement technologique qui a eu lieu ? Vous saviez que dans les annees 90, FT proposait de relier ses abonnes par fibre optique ? mais les autorités de la concurrence l'en ont empeché, pour justement que des concurrents emergent ! Vous savez pourquoi les prix etait si élevé ? La direction de FT avait obtenu, en échange de la libéralisation, que les prix puissent rester elever (alors que le remboursement du réseau était fait) et que FT serait privatisé. Et FT a ainsi pu se constituer un pactole avant la liberalisation, sur le dos des francais et pour le plus grand bien de ses actionnaires. Donc la liberalisation ca a été une baisse plus tardive des prix.En 1990, l'Etat 100% actionnaire (et encore juste avant FT etait une administration) aurait tout a fait pu imposer une baisse des prix, etant donné les profit. Mais cela aurait tué la concurrence.Alors vos histoires de concurrence qui améliore le service et baisse les prix, vous repasserez !Et c'est cela que vous proposez pour le TER ? A un instant donné, vous pensez pas que le reseau ferroviaire est quelque peu intégré, que si un TGV est en panne (qu'il soit SNCF, Veolia, Virgin ou AirFrance), il empechera forcément le TER de bien fonctionner (et que la région ait choisi pour ca la SNCF ou véolia ou la RATP n'y changera rien)C'est le réseau en PACA qui est en mauvais état, c'est la SNCF qui n'embauche pas assez de personnel. Je doute qu'un autre prestataire pour moins cher, donc avec moins de personnel (ou avec du personnel plus exploité, et donc c'est dangereux), puisse faire mieux.

david 04/04/2009 13:15

Mais y'en a marre de ses commentaires liée a la petite gueguerre droite -gauche - extreme gauche - extreme droite.... c'est lassant et si vous ne comprenez pas que les francais en ont marre, c'est que c'est grave. Vous allez pas me dire Monsieur Piel quavec tout ce que vous avez "bavé" et ecrit sur la pietre qualité de service de la SNCF en PACA, vous n'etes pas favorable a l'ouverture a la concurence des services ferroviaires de proximités? Quoique... si vous etes comme vauzelle qui  etait il y a peu encore farouchement opposé à la regionalisation des TER et qui desormais a la tete de la region se targue d'avoir developpé le ferroviaire comme jamais en paca. Puisque vous les politiciens vous savez toujours tout critiquer, il serait de bon ton de desormais PROPOSER et REALISER contratement TOUT ce que vous promettez. Donc vivement que la liberalisation du ferroviaire coté passagers  au niveau internationnal, puis au niveau national et enfin les services de proximités, se mette en place. Ca sera assurément bénéfique tant au niveau service qu'au niveau prix et financement. Qui peut regretter en 2009 ne ne plus etre obliger de passer par l'ancien monopole france telecom et de payer ses communications extremement cheres en plus de l'abonnement obligatoire? Qui regrette dersormais de pouvoir telephoner en national comme en international tout ca gratuitement? Et pourtant France Telecom n'est pa mort. Donc arreter de vous opposer betement a la dereglementation des TER et du monopole de la SNCF sur ce marché. L'ouverture ala concurence permettra a cette derniere du moins je l'espere de se remettre en cause et de proposer mieux et peut etre moins cher aux differentes regions qui passeront leur appel d'offre