La crise, quelle crise ?

Publié le par Gérard PIEL

D’abord la bonne nouvelle c’est le groupe Lancaster qui reprend STP, ainsi ce sont 151 emplois qui sont sauvés et en même temps la pérennité du site industriel est assurée.

Schneider quitte Sophia Antipolis. 380 emplois partent dont 100 en fumée !

Le site Hewlett Packard est lui aussi menacé de fermeture définitive.

Dans le 06, l’emploi des jeunes recule de 55%, au niveau national il recule de 41%.

Les grandes surfaces d’Antibes ont divisé par deux le nombre des saisonniers.

La Communauté d’agglomération de Sophia Antipolis compte dans son effectif 111 emplois non pourvus !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

futur chomeur 15/07/2009 19:19

BonjourMonsieur Piel, soit vous êtes très mal informé de la situation réelle de l'entreprise, soir vous êtes de facture partisanne.Quand vous dites qu'il n'y avait qu'un seul syndicat dans l'entreprise, c'est faux, moi j'y travaille depuis longtemps, je le sais. Renseignez vous mieux monsieur Piel.Quand vous dites que le jugement du tribunal de commerce a été rendu sereinement, nous en doutons fort. Lisez donc ce jugement, vous y verrez qu'il y a eu 6 voix pour AB et 1 seule pour Lancaster.Quand vous dites que l'offre de lancaster assure la pérénité de l'emploi, c'est faux. D'ailleurs les clients (SNCF et RATP)ont, tout comme AB, fait appel à la décision du tribunal concernant la transmission forcée des contrats.Quand vous laissez penser qu'il s'agit d'une guerre entre syndicats, c'est faux. La grande majorité du personnel ne sont d'aucun bord syndical, ce qui ne las a pas empeché de donner leur opinion, et 75% d'entre nous se spont prononcé, après avoir lu les 2 offres et avoir eu des éléments d'appreciation neutres, pour celle de l'industriel. Sommes nous tous des imbéciles monsieur Piel? ce n'est pas mon avis, on peut être ouvrier et savoir estimer valablement les chose que l'on cotoie au quotidien.Seule vérité dans votre message: l'offre d'AB n'est pas bonne, mais elle est moins pire que celle de Lancaster.Vos amis de Cannes avaient en 2006 publié un article intitulé je crois: CLBI une mort programmée. Je pense qu'ils avaient vu juste à cette époque, et que la venue de Lancaster fait partie de ce plan.Bonne soirée monsieur Piel, je ne viendrais plus lire votre blog, soyez en assuré.

bourdillon 13/07/2009 10:13

slt Gérard , et bien je suis pas d'accord avec toi sur la stp à cannes car d'après moi (et la majorité du personnel) il vaut mieux une entreprise repreneuse comme les italiens qui sont dèjà en italie des réparateurs de rames de train et tram , mêmes en perdant 20 employés de plus au départ, que lancaster (un immobilier national) qui n'a jamais vu un train de sa vie et qui ne pense qu' a reprendre cette entreprise pour la fermer dans 1/ 2 ans maxi pour faire du blé avec ce terrain de plusieurs hectares en pleine ville!!! Naturellement cela va dans le sens des désirs de la ville de cannes concernant ce terrain! Bon pour brochant mais mauvais pour les ouvriers cette reprise.Bien amicalement   Jean Michel

Gérard PIEL 14/07/2009 10:26


Cher Jean-Michel,

Je persiste et je signe ! Ansaldo Breda est un mauvais choix d’ailleurs le Tribunal a statué et que je sache, il l’a fait en toute indépendance. Je peux comprendre une certaine appréhension
concernant Lancaster mais moi, je ne fais pas une croix sur 20 emplois de plus.
Ansaldo Breda a participé, en qualité de mandataire, à créer cette situation déplorable. Si cette entreprise devait récupérer STP c’est d’une prime à la casse dont il s’agirait. Il y avait un seul
syndicat à STP, la CGT, là-aussi la division n’a pas été porteuse d’amélioration. Tu devrais te poser des questions sur les autres syndicats qui se sont créés. Que je sache, ils n’ont jamais été
des garants des acquis ouvriers mais peut-être que je suis sous influence de mes 25 années de responsabilité syndicale.
Je continuerai de défendre l’option Lancaster car j’ai pris connaissance des propositions, parce que 20 emplois de plus c’est 20 travailleurs et leur famille, par ce qu’Ansaldo Breda s’est senti
obligé de revoir son offre,  parce qu’une entreprise est endettée et l’autre en bonne santé financière, parce que le Conseil régional a versé 250 000 € lors de la création de STP et que je
suis comptable de l’argent public.
Enfin, pose toi une question : pourquoi le ministère public (l’état) a-t-il fait appel ?


Futur chomeur 04/07/2009 13:05

Tu as raison le desespere. N'oublions pas que tous les acteurs ayant des competences dans le domaine de l'industrie ferroviaire et etahnt liés à STP ont eu le même jugement: l'offre du groupe immobilier ne tient pas la route.Nous risquons bientot de voir s'elever un hotel de luxe sur ce terrain, dès qu'ils auront la possibilité légale de faire couler l'entreprise.N'oublions pas les liens très intimes de ce groupe avec le groupe hotelier qui appartient à l'épouse du pdg de la societé qui a repris. Et tout ce fric va parir au luxembourg.Mais ce n'est pas la première fois qu'un homme politique d'un parti de gauche prend position pour les requins de la finance qui n'ont pour seul coeur que leur porte feuille.

Desespéré 03/07/2009 20:54

Bonne nouvelle qu'un site industriel ai été donné à des investisseurs immobilier? Nous en reparlerons très bientot, helas!!Les ouvriers ne sont pas près de retrouver le sommeil, après cette décision débile du point de vue de la perenisation de l'emploi, contrairement à ce que vous pretendez.Bonne nuit Monsieur Piel !!