Comment le chômeur continue d’être exploité

Publié le par Gérard PIEL

Ils y sont arrivés !
Après des années de casse du service public de l’emploi, de détricotage de l’ANPE, le privé va avoir sa part du gâteau du chômage.

Comme à La Poste, comme à la SNCF, comme à l’Education nationale, le constat  du manque de moyens du pôle emploi est vite fait. La politique antisociale de la droite accélérée  par Sarkozy porte ses fruits pourris. La casse des services publics entre dans une phase active avec une implication forte des entreprises privées.
Dans le secteur de l’emploi ou plutôt du chômage, le gouvernement avec l’aide de certains syndicats offre un pactole au privé : plusieurs centaines de millions d’euros. 320 000 chômeurs vont être ainsi « traités » par des boites d’Intérim ou des conseils en entreprise. Ainsi le gouvernement et le Medef font coup double. Ils continuent de dépecer le service public et ils utilisent le résultat (les chômeurs) de leur politique ultra libérale pour se gaver !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article