La bonne affaire de la grippe A H1N1

Publié le par Gérard PIEL

Des milliards d’argent public dépensés pour constituer des stocks de vaccins disponibles au plus tôt en novembre, voilà une bonne affaire pour les laboratoires.

 

Dans le même temps, cinq millions de personnes vont mourir cette année du Sida, du paludisme, de la tuberculose faute de traitement.

 

Rien qu’en France, c’est un milliard d’euros qui sera versé aux grands groupes pharmaceutiques.

 

Pourtant, à longueur d’antennes, les médias expliquent la relativité de cette grippe «pas plus grave qu’une grippe saisonnière », les pouvoirs publics vantent les mérites de la prévention mais laissent débarquer des milliers de touristes d’un paquebot infecté !

 

Si ce n’est pas une arnaque qui se prépare, cela lui ressemble furieusement. 

Commenter cet article