Après la Fête de l’Huma

Publié le par Gérard PIEL

Pendant trois jours plus de 600 000 personnes ont partagé débats et spectacles dans un climat de fraternité, mot qui prend tout son sens à la fête.

Ces trois jours ont permis de relancer le débat à gauche, tous les partis, syndicats étaient présents.

L’exigence d’un encrage à gauche a été réaffirmée, bien loin des conciliabules d’états-majors, des universités et autres colloques, des appels du pied vers le MoDem. C’est bien une gauche de conviction, une gauche de transformation sociale qui a été plébiscitée.

Le Front de gauche a été conforté et ceux qui pinaillent ou font la fine bouche doivent y réfléchir à deux fois.
L’union est un combat mais aussi une exigence populaire.
Pour les élections régionales un planning est fixé, des ateliers ouverts à tous sont prévus, la volonté d’élargir le Front de gauche réaffirmée alors au travail, militants politiques, syndicalistes, associatifs, pour garder les régions à gauche vraiment.

Commenter cet article