Conseil municipal, séance du 2 octobre 2009

Publié le par Gérard PIEL

Après plus de deux mois sans réunion du Conseil municipal, nous nous sommes retrouvés le vendredi 2 octobre.

Comme à son habitude, le député – maire arrive avec un quart d’heure de retard et la séance peut commencer par une longue liste d’arrêtés dont cinq concernent des infractions commises le long de La Brague (arrêté n°47).
D'autre part, Jean Leonetti m’a répondu que les deux familles sous procédure d’expulsion auront des propositions de relogement. Dont acte. La Villa rosa va vite être occupée ! (voir l’intervention)

Denis La Spesa est intervenu sur l’avenant n°3 concernant le vallon de Laval (voir son intervention). Dans sa réponse lénifiante, le 1er adjoint, Jean-Pierre Gonzalez, a essayé d’expliquer l’inexplicable.

Encore un avenant concernant le port de la Salis et encore une intervention de Denis La Spesa (voir son intervention) pour dénoncer ce qui est devenu une méthode de gestion « coûteuse ».

Cécile Dumas s’est félicitée quant à la délibération sur le Laetitia (voir son intervention) après des mois de luttes, là aussi nous constatons des avancées.
Elle est intervenue aussi  sur l’avenant n°1 qui ouvre, malheureusement, une longue liste pour la salle omnisports des Trois Moulins : 1,9 millions d’euros de surcoût et pas d’explication convaincante ! (voir l’intervention).

J’ai ensuite rappelé notre opposition au Festival du film militaire (voir mon intervention) ce qui m’a valu une longue réponse du député – maire, encore plus cocardier que d’habitude.

Cécile Dumas a regretté les diminutions d’emplois dans les casinos (voir son intervention).

Je suis intervenu sur le comportement de l’élu référant du quartier des Semboules (voir mon intervention) qui se prend pour le père fouettard en harcelant l’association du quartier et ses responsables. Comment peut-on stigmatiser un quartier alors que par ailleurs on se félicite de l’ambiance qui y règne ? Pas d’engagement du député – maire pour un nouveau local alors qu’il y en a des vides, comme la mairie annexe !

Le rapport d’activités du SIAQUEBA m’a donné l’occasion de pointer justement l’absence d’activités de ce syndicat (voir l’intervention).

Enfin, le dernier rapport a donné l’occasion au député – maire de plaider longuement la rénovation des remparts. Pour ma part, j’ai pointé le 4e rapport concernant ancore un avenant (voir l’intervention).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article