La pastille Valls

Publié le par Gérard PIEL

Le PS a de drôles de dirigeants. Un des plus ambitieux, Manuel Valls, a fait preuve d’un anticommunisme que l’on trouve plutôt à droite ou à l’extrême droite : « si la gauche a perdu à Corbeil c’est la faute au tête de liste communiste ».

Valls, futur ministre de Sarkozy ou adhérent du MoDem, n’explique pas comment le candidat socialiste est arrivé loin derrière le communiste au 1er tour ;

Si c’est cela les arguments du PS pour des listes de gauche aux régionales, ce n’est pas gagné…mais peut-être que Valls va être démenti par ses « camarades » ?

Commenter cet article

Rob. 09/10/2009 08:34


Tiens, une autre du même pour la route...
" Si j'ai adhéré au PS c'est par anti-communisme"!