Antibes, le PS a une candidate

Publié le par Gérard PIEL

Michelle Muratore vient d'être désignée candidate du PS aux élections municipales. Elle est intervenue ce jour dans Nice-Matin.

 

« Lettre ouverte »  à Michelle Muratore

 

Je viens de prendre connaissance de ton entretien dans Nice-Matin concernant ta candidature. Je te félicite pour ton investiture. Puisque tu me cites à plusieurs reprises, permets-moi de t’apporter quelques précisions.

 

Il y a bien longtemps que je ne suis plus les consignes nationales et, je te rassure, le fonctionnement du Front de Gauche ne se fait pas par consignes !

 

Tu déclares que je tape autant sur le PS que sur l’UMP. En réalité, je refuse la politique d’austérité du gouvernement. Comment peut-on se satisfaire des lois comme l’ANI, la réforme des retraites ou la validation du traité Merkozy ? J’apprécie le positionnement des militants de la gauche du PS qui partagent ce point de vue. Ce n’est pas la militante d’ATTAC que tu es qui me dira le contraire.

 

Enfin, tu évoques mon intervention en Conseil municipal concernant les rythmes scolaires mais je ne suis pas intervenu en Conseil municipal sur ce sujet, c’est ma camarade Cécile Dumas qui a porté nos propositions et elle ne s’est pas contentée de parler du coût pour les communes. Je te renvoie au compte-rendu des séances.

 

Je comprends qu’il est difficile de défendre le Gouvernement et, dans le même temps, de participer aux réflexions d’ATTAC, même chose pour les Roms, comment être présente ce soir au rassemblement de soutien tout en écoutant Manuel Valls ?

 

Pour la question de la liste commune, je te rappelle que les élections municipales sont à deux tours. Le deuxième est précisément fait pour se rassembler.

 

Pour ce qui concerne « la Gauche et l’Ecologie », tu peux nous faire confiance, nous ferons face au FN et à l’UMP et nous dénoncerons la politique d’austérité du pouvoir.

 

Reçois, Chère Michelle, mes cordiales salutations.

 

Publié dans Elections

Commenter cet article

moulinet 16/10/2013 13:50


Cher Gérard,


S'il est vrai que Hollande déçoit, il est faux de dire qu'il mène une politique d'austérité. Il faut savoir ce que ce mot veux dire en Grèce par exemple.


Hollande a fait plein de choses bien, un coup de pouce au smic en juillet 2012, suppression définitive du bouclier fiscal, annulation de la baisse de 75 % du taux de l'ISF, embauche
d'enseignants, policiers alors que l'UMP avait supprimé 80 000 personnels enseignants et 15 000 policiers et gendarmes. L'UMP l'accuse d'avoir augmenté les impôts. Comment faire autrement quand
la dette est de 2000 milliards contre 1400 en 2007 ? Et le défcit baisse de 5,5 à 4,1 % en 2013. Tout cela est positif.


Le Front de gauche a raison de demander plus, en matière de pouvoir d'achat par exemple. Il devrait le faire en précisant que la gauche au pouvoir fait bien mieux que l'UMP n'eut fait. Il faut
réserver ses coups à la droite. Pour Hollande il faut un soutien critique, pas une opposition systématique.


Vu Harlem Désir venir soutenir l'Humanité dans ses colonnes. Vu les commentaires haineux à son égard. C'est nul. Déjà en 1932 le PC allemand réservait ses coups au SPD il a eu Hitler. Voulons
nous l'UMP FN. Non ! Alors il faut changer de stratégie d'urgence, arrêt des attaques systématiques, soutien critique. A quoi a rimé la manifestation du PC sous les fenètres de Patrick Allemand ?
Il faut inviter avec vigueur tous les électeurs déçus de Hollande à se mobiliser à chaque élection pour soutenir le PC Front de Gauche au premier tour et battre l'UMP FN au second.

moulinet 15/10/2013 17:55


Elle dit aussi qu'elle veut bien de toi comme leader d'une liste d'union. On peut être contre l'austérité et s'unir localement. Essaie de la voir encore et d'être unitaire pour deux.

Gérard PIEL 16/10/2013 09:13



Il me semble difficile d'être ensemble au 1er tour, il y a trop de différences au-delà de l'austérité gouvernementale. Par exemple, l'alliance qui dirige la CASA entre Leonetti et Daunis !


Comment peut-on voter le budget de la CASA si on est socialiste ? On n'est plus au stade des compromis.


Il faut donc que les électeurs Antibois aient le choix au 1er tour. Notre rencontre aura au moins permis de supprimer les incompréhensions et d'avoir des relation snormales. C'est bien comme cela
que nous menons campagne.