Budget du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et autres actions…

Publié le par Gérard PIEL

 

Depuis six mois, je vous informe de l’avancée de nos propositions, de nos rencontres départementales, des réunions avec des syndicalistes, des militants associatifs concernant l’élaboration du budget 2014.

Dans le même temps, nous travaillons et agissons avec les salariés de nombreuses entreprises en difficulté. Hier, avec Jean-Marc Coppola, Fabienne Haloui et Alain Bolla, nous avons reçu deux délégations des salariés du Conseil régional, la FSU et la CGT.

 

L’un comme l’autre nous ont dit les problèmes que rencontrent aujourd’hui les fonctionnaires territoriaux dans une collectivité qui va atteindre 6 000 salariés, du plus petit des services à Agents Régionaux des Lycées qui œuvrent dans les lycées !

 

 Nos camarades syndicalistes nous ont exposé les difficultés de tous les jours et celles dues aux décisions gouvernementales.

 

J’ai pu confirmer le maintien de la ligne budgétaire du contrat social de mandature, en retour les syndicalistes nous ont indiqué que les emplois d’avenir ne recevraient pas le 13e mois comme tous les autres salariés, ce qui n’est pas acceptable.

 

Nous menons aussi une action aux côtés des salariés de Kem One dont l’échéance pour la reprise de l’entreprise approche. La proposition de la CGT est soutenue par Jean-Jacques Queyranne, président de la Région Rhône-Alpes (Lire son courrier ICI).

 

Le groupe Front de Gauche a interpellé le président Michel Vauzelle afin qu’il prenne la même initiative. Pour ce qui nous concerne nous avons cosigné un courrier avec le groupe Front de Gauche de Rhône-Alpes qui soutient la même démarche (lire le courrier ICI).

 

Il est dommage que seul le groupe Front de Gauche mette en pratique la fameuse démocratie participative que ce soit pour le budget ou pour d’autres questions.

 

Concernant le budget, il est maintenant rédigé dans l’état où nous l’avions débattu la semaine dernière (voir article de la semaine dernière).

 

La question qui nous est posée collectivement, doit-on voter en fonction des résultats obtenus qui sont plus satisfaisants que l’année dernière et qui démontrent que l’on peut répondre aux besoins de la population même dans des moments difficiles ? Je suis conscient que nous ne réglerons pas toutes les difficultés mais je vois aussi ce qui se fait ailleurs, dans d’autres régions ou conseils généraux.

 

Ou doit-on votre en fonction de la politique nationale (libérale) du gouvernement ?

 

Je vous dirai dans quelques jours mon point de vue.

 

 

Publié dans Conseil régional PACA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article