Communiqué de presse

Publié le par Gérard PIEL

Réaction suite à l’interview de Jean Leonetti parue dans l’édition du mardi 4 janvier 2011 de Nice - Matin (non publiée)

 

Une nouvelle fois le député – maire – président de la Communauté d’Agglomération de
Sophia Antipolis – président de la Fédération hospitalière de France – vice-président du
groupe UMP à l’Assemblée nationale, affiche son autosatisfaction.


Plutôt que mûrir, je dirais que ses projets ont macéré au point de se réduire au fil des mois :
deux étages de parkings en moins à la salle de spectacle, des équipements supprimés à la
salle omnisports, tout cela accompagné de la maladie chronique qui accompagne ses
mandats successifs : lenteur, retard et dépassement des coûts.


Toute une page sans même évoquer les différents épisodes d’intempéries qui ont, une
nouvelle fois, touchés durement la commune, il fallait le faire !


Toute une page pour commenter en quelques mots la scandaleuse absence de logements
sociaux ou la réduction drastique du nombre d’emplois municipaux !


Pour le reste, je compatis à sa déception due au comportement de Jean-François Copé qui va
obliger Jean Leonetti à chercher un nouveau mentor à l’UMP et je trouve un peu court sa
déclaration d’intention quant à la disparition de la C.A.S.A. dans une métropole Nice Côte
d’azur toujours d’actualité.


Décidément, notre commune et la C.A.S.A. ont bien besoin, comme le pays, d’une autre
politique, sociale, économique, écologique, qui réhabilite la démocratie.


Evidemment, nous sortons là des concepts de Jean Leonetti qui ne prennent plus en compte
les femmes et les hommes de notre cité.

Publié dans Antibes-CASA

Commenter cet article