Connivence : n.f. (du lat. connivere, fermer les yeux), complicité, entente

Publié le par Gérard PIEL

 

Dans mes interventions, j’évoque régulièrement la connivence qui unit le député – maire d’Antibes UMP et le sénateur – maire de Valbonne PS. Jean Leonetti et Marc Daunis gèrent en toute connivence la CASA (Communauté d’agglomération de Sophia-Antipolis) qui regroupe 24 communes.

 

Les compétences de la CASA sont très importantes : logement social, transports collectifs (Envibus), déchets (usine d’incinération), économie. Le moins que l’on puisse dire c’est que dans ces domaines les onze ans d’existence de la CASA avec on binôme à sa tête sont un échec.

 

8% de logements sociaux au lieu des 25% exigés par la loi, aucun transport en site propre ne relie les communes de la CASA, ni Valbonne, ni Vallauris, ni Antibes, ni Biot… Le chômage est plus important que dans le reste du département, de la région et du pays. Quant aux déchets, l’usine la plus ancienne de France est une véritable machine à profits pour Veolia mais quid du traitement sélectif des déchets, on brûle plus en 2014 qu’en 2010 !

 

Toutes ces décisions sont prises à l’unanimité mais d’abord validées par jean Leonetti et Marc Daunis.

 

On peut admettre que le député-maire d’Antibes, ancien ministre de Sarkozy, se complaise dans une politique de droite, libérale, faisant la part belle au Medef et autres patrons de Sophia Antipolis mais Marc Daunis lui est, parait-il, socialiste. Comment peut-il voter toutes les décisions de la CASA y compris les plus rétrogrades ?

 

La force d’inertie sur la création du TCSP (transports en commun en site propre) entre Antibes et Valbonne est partagée (dix ans de bla-bla et parlotte).

 

La situation de l’emploi y compris sur la technopôle de Sophia-Antipolis est partagée : départ de Schneider, d’une partie d’Amadeus, d’IBM…

 

La triste réalité du droit au logement pour tous et le refus de respecter la loi au niveau de la CASA sont partagés, le PLH (Plan Local de l’Habitat) a été voté à l’unanimité sauf Cécile Dumas !

 

Le refus d’implanter un crematorium sur le territoire de la CASA avec toutes les difficultés que cela représente pour des familles déjà en peine est partagé.

 

La création de 100 000m2 de surfaces commerciales aux Clausonnes sur le territoire de Valbonne est partagée avec le déséquilibre commercial que cela va produire sur l’ensemble de la CASA.

 

Ces décisions ne sont évidemment pas de gauche. Elles n’ont qu’un but, développer « les affaires ». Alors à quoi servirait d’envoyer siéger à la CASA un ou plusieurs élus socialistes ou EELV d’Antibes ? Renforcer cette connivence, donner des voix de plus à Leonetti – Daunis ?

 

Voilà une bonne raison, locale, de voter pour « La Gauche et l’Ecologie pour Antibes-Juan les Pins ».

 

 

Demain, je vous donnerai un raison nationale en faisant le bilan du gouvernement PS-EELV-(Medef).

 

Publié dans Elections

Commenter cet article

dufour 05/03/2014 19:14


conivere et no connivere


en ethymologie une erreur de lettre peut etre fatale