Conseil municipal du 17 septembre 2010

Publié le par Gérard PIEL

antibes.jpgJe suis intervenu sur cinq arrêtés pris par le maire :
Le n°4 pour se porter acquéreur du parking de la pointe du Graillon qui appartient à l’Etat qui a besoin d’argent !
Le n°6 pour protester contre les travaux de démolition d’un immeuble rue Mirabeau en plein été et au détriment des voisins.
Le n°6 sur une convention de mise à disposition de l’espace public.
Le n°13 pour dire non à l’installation d’un distributeur de cacahuètes et de coca-cola au musée Picasso.
Le n°15 pour dénoncer la mise en place de la télé relève sur les compteurs d’eau Veolia. (Cliquez pour lire l’intervention).
La réponse fut une nouvelle fois dilatoire.Heureusement que dès le début du mandat nous avons déclaré être contre l’autorisation donnée au maire de prendre ces décisions par arrêtés. Malheureusement, à part notre groupe, à chaque conseil le reste de l’assemblée valide !

Cécile Dumas est intervenue d’abord sur le scandale que représente le régime indemnitaire des administrateurs qui, venant d’autres fonctions publiques, occupent des places de cadre à la mairie. Voir son intervention.

Puis, elle a saisi l’occasion du vote unanime de l’allocation aux anciens serviteurs de la ville n’ayant pas dix ans d’ancienneté et ne touchant aucune retraite, pour fustiger la politique de la droite et sa réforme des retraites. Lire son intervention.

Par deux fois, le député – maire a tenté de tourner en dérision ce que disait Cécile Dumas mais aucune réponse sur le fond.

Nous n’avons pas participé au vote sur la délégation de service public de la plage Royal Beach ainsi que celle de la Siesta. Notre position étant de ne pas nous mêler de ces DSP tant qu’un équilibre entre plages publiques et plages privées n’aura pas été acté.

J’ai saisi l’occasion de l’adhésion à l’association régionale pour le fleurissement afin de souligner la saleté de la ville y compris en saison estivale, les quartiers non touristiques étant abandonnés.

Denis La Spesa est intervenu sur les rapports annuels des casinos, Eden Beach et la Siesta. Lire son intervention. Colère de Jean Leonetti qui  a du mal à assumer ses votes parisiens !

Enfin, Denis La Spesa est intervenu sur le rapport annuel de GDF. Lire son intervention. Là aussi, Jean Leonetti a été seul à répondre.

Cette séance a d’ailleurs été un long monologue du maire, d’abord sur l’audit concernant le personnel municipal puis sur un rapport qu’il a retiré avant tout débat sur la gestion des manifestations au Bastion Saint Jaume. L’adjoint en charge du dossier, M.Perugini, était absent (désaccord ?).
Ni les adjoints ni les conseillers municipaux UMP n’ont fait entendre le son de leur voix.
La chapelle Saint Esprit était déjà décorée de tapisseries….  il y a maintenant des statues de cire…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article