Conseil municipal, séance du 26 mars

Publié le par Gérard PIEL

Etant absent à cette séance du conseil municipal, c'est Cécile Dumas qui  fait le compte-rendu :

Comme nous l’avions annoncé jeudi, nous avons proposé au vote un arrêté anti-expulsion (voir le texte)
Le maire me répond que ce type d’arrêté est illégal et qu’il n’est pas question d’inciter les gens à ne pas payer leur loyer.
Il n’a toujours pas compris que des personnes sont expulsées sans aucune dette de loyer mais simplement parce que les propriétaires veulent reprendre leurs biens et que les loyers dans le privé sont trop chers et la commune ne répond pas aux obligations des 20% de logements sociaux.
Seul notre groupe « la Gauche et Ecologie » a voté POUR cet arrêté, le groupe PS-Vert s’est abstenu, les autres ont voté CONTRE.

Au sujet des arrêtés, notre intervention
Le Maire nous avoue qu’il y a un problème et essaie de dire que c’est de la faute de l’opposition ! C’est ce qu’il appelle le sens des responsabilités !

Nous avons voté pour le recrutement d’agents saisonniers tout en interrogeant le Maire sur la baisse de recrutement. Lire l’intervention
Le maire nous répond qu’il n’y a pas besoin de remplacer les agents administratifs pendant les vacances mais que la saison touristique s’annonce bien. On peut constater la volonté de cette majorité d’aider les jeunes de notre commune ….

Nous n’avons pas participé au vote de la composition d’un syndicat intercommunal pour l’entretien des réseaux Hertziens de la région Cannes Antibes. Nous jugeons que ce syndicat ne sert à rien et devrait rapidement disparaître, tout comme les réseaux Hertziens.

Nous avons voté pour plusieurs délibérations d’acquisition de parcelle pour différents aménagements tout en se faisant confirmer comme le conseil municipal du 21 décembre avait acté que le chemin des Terriers serait aménagé avec des pistes cyclables et des trottoirs et non pour des stationnements ! Voir l’intervention.

Par contre, nous avons voté CONTRE (et malheureusement les seuls !) la vente de l’immeuble Cotton - rue de la République.
Mon intervention

Nous nous sommes abstenus sur la fixation de la redevance d’occupation du domaine public pour le salon nautique de grande plaisance.

Nous nous sommes abstenus sur l’ouverture de l’agence postale aux Semboules en expliquant clairement la raison et le fait que les missions de service public postal ne seront malheureusement pas respectées dans ce quartier.
Mon intervention
Le Maire nous a expliqué que l’agence postale était pour lui un dernier recours car aucun commerçant n’a accepté le point poste. Nous le savions mais encore une fois le maire nous démontre que les services publics pour lui ne sont pas fondamentaux.

Denis La Spesa est intervenu pour expliquer l’insuffisance de la convention entre les crèches et l’hôpital.
Son intervention
Le maire continue à dire qu’il n’y a pas de problème de places en crèche à Antibes et que 10 places pour les enfants du personnel hospitalier sont largement suffisantes.


Cécile DUMAS 

Commenter cet article