De la manif de septembre à la catastrophe syrienne

Publié le par Gérard PIEL

 

La semaine qui arrive sera un moment décisif pour mobiliser contre la casse de notre système de retraite. Le travail de sape commencé par la droite de Chirac puis accéléré par Sarkozy est malheureusement poursuivi par François Hollande et son gouvernement. Un florilège de mesures pour taxer encore plus les salariés, les retraités, les jeunes.

Les salariés vont voir leurs cotisations augmenter au même niveau que les patrons mais les salariés  ne bénéficieront pas de la réduction  sur les cotisations à la Sécurité sociale !

Les retraités verront leurs cotisations augmenter et ils subiront le décalage de la revalorisation annuelle qui a été repoussée.

Les jeunes verront leur temps de travail (les annuités) prolongés ; en 2035 il faudra travailler jusqu’à 65 ans et 70 ans pour bénéficier de sa retraite.

Tout cela pour le plus grand plaisir des compagnies d’assurances qui développent  fonds de pension et retraites par capitalisation.

Alors mardi 10 septembre, rejoignez les syndicats (sauf la CFDT-Medef), le Front de Gauche, Attac, la Fondation Copernic, l’UNEF, la JOC, etc. dans les manifs.

 

▪Après la Fête de la mer, se tiendra la Fête de l’Humanité, un nouveau week-end de rencontres, de débats, de discussions souvent passionnées mais aussi de culture, de spectacles… tout ça pour 21 €…Alors rendez-vous à la Courneuve…

 

▪le 115 ne répond plus ! Attention, le scandale du Puy de Dôme où 350 personnes dont des enfants se sont retrouvées à la rue faute de financement suffisant peut se produire n’importe où y compris ici sur notre belle Côte d’azur dont les banques regorgent de fric. Les fonds pour l’hébergement d’urgence sont à sec. Mais rassurez-vous, pour l’aventure syrienne le commandant en chef Hollande fait le nécessaire !

 

▪Olivier Biscaye qui regrettera toute sa vie de ne pas avoir fait son service militaire commet un édito pour jour pour appeler à l’intervention en Syrie. Le Déroulède de Nice-Matin n’a pas de mots assez forts pour stigmatiser celles et ceux qui refusent de rajouter la guerre à la guerre. Mais sait-il qu’il insulte ainsi 64% des Français ?  Bon d’accord, personne ne lit sa prose militariste.

 

▪La Syrie où l’échéance approche sans vote du Parlement, sans consensus dans l e pays, sans certitude sur l’origine du gaz sarin, sans réflexion sur le jour d’après. Et dire que la France aurait pu prendre une initiative d’un grand mouvement appelant à la paix. Nos dirigeants auraient pu être les interlocuteurs des pays arabes, de l’ONU. Au contraire, il sse sont ridiculisés, merci Obama, puis ils ont joué le rôle de belliqueux, de va-t’en guerre ignorant le straités internationaux, l’ONU… Pauvre France !

Commenter cet article