Dimanche 25 avril, journée de la Déportation

Publié le par Gérard PIEL

Une poignée d’élus de la majorité, aucun des autres groupes d’opposition de gauche et de droite. On ne peut pas dire que la journée nationale de la Déportation mobilise les élus antibois.


Nous y étions par respect pour les femmes et les hommes qui ont été déportés parce qu’ils avaient résisté, parce qu’ils étaient juifs ou tziganes ou handicapés.


Notre camarade, Emile Gente, a prononcé un discours fort, ancré dans l’histoire mais aussi dans les réalités actuelles. N’oublions pas l’horreur des camps et restons vigilants face à toutes les résurgences du fascisme et du nazisme, du racisme et de l’antisémitisme.

Publié dans Antibes-CASA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article