Et maintenant ?

Publié le par Gérard PIEL

Manif retraites nice 06 11 10 008

Encore une fois la manif était conséquente avec une forte présence de la CGT et de la FSU, des militants communistes et du Parti de Gauche. Le stand du PCF était pris d’assaut et la carte - pétition adressée à Sarkozy a connu un réel succès.
La droite et la patronat  ont réussi leur sale coup mais ils ont perdu la bataille des idées et des consciences : 72% de la population refusent la casse des retraites.
Une grande majorité du peuple n’en peut plus de la bande à Sarkozy et ce n’est pas l’esbroufe du remaniement qui va changer le rapport de force.
Une des questions essentielles qui se posent c’est quelle alternative à ce pouvoir ultra réactionnaire ?
Comment la gauche va-t-elle (re)construire une société de liberté, d’égalité et de fraternité ? (Re)bâtir une démocratie, redonner sens et valeurs à une politique progressiste ?
Ne pas (re)décevoir le peuple passe par des décisions fortes, par exemple la création d’un pôle public financier, par la Manif retraites nice 06 11 10 012nationalisation des grands groupes monopolistiques (Total, Véolia, GDF-Suez…), par le (re)développement des services publics de l’hôpital à l’éducation nationale, de la SNCF à la Poste.
Avec le Front de Gauche, la construction a commencé. Programme partagé avec toutes celles et tous ceux qui ne veulent plus de la bande du Fouquet’s mais qui refusent aussi une l’alternance molle où la plupart des dégâts produits par Sarkozy et ses amis resteraient en l’état.
Prenons l’exemple des retraites : oui ou non va-t-on changer la loi ?
Oui ou non la retraite à 60 ans à taux plein est-elle possible ?
Chaque force de gauche doit se prononcer et mettre ses propositions sur la table !

Attention, cela se fera avec, dans le même temps, de nouveaux sales coups de la droite et de son extrême. La mobilisation doit rester forte et la clarté doit être la règle afin de comparer les projets !

Commenter cet article