L’identité nationale

Publié le par Gérard PIEL

Je ne suis pas pour laisser le champ libre à la droite et à son extrême sur cette question.

Bien sûr le ventriloque Besson agité par les communicants de l’Elysée, tend un piège avec ses gros sabots pétainistes mais déserter ce terrain c’est laisser la porte ouverte au président, à ses Déroulède façon Finkelfiaute ; déserter ce terrain, c’est laisser le cacochyme Le Pen et Marine la blonde asséner leurs discours racistes et xénophobes.

L’identité nationale, c’est la Révolution de 1789, la proclamation des Droits de l’Homme y compris des étrangers. C’est l’abolition de l’esclavage après les luttes menées en Haïti et ailleurs.

Mes compatriotes, comme dit l’autre, ce sont Manouchian et les FTP-MOI, ce sont les grévistes sans-papiers d’aujourd’hui, ce sont celles et ceux qui se battaient pour l’indépendance de l’Algérie, pour la paix au Vietnam.
Une des premières batailles du PCF naissant a été de dire Non à la guerre du Rif au Maroc.

Mon identité nationale a été forgée par le Conseil National de la Résistance et son programme, par mon engagement syndical face au patronat des grandes surfaces, par ma solidarité avec tous ceux et toutes celles qui luttent et résistent à travers le monde face à ce libéralisme débridé qui supporte bien, lui, d’être sans frontière.

Non, être Français ce n’est pas renvoyer vers la mort trois Afghans sans-papiers,
Ce n’est pas avoir une rolex à 50 ans ou taper l’incruste sur les yachts des grands patrons.
L’identité nationale n’est pas l’acceptation d’une société fliquée, vidéo surveillée où les jeunes de 13 ans sont stigmatisés par un ministre raciste.

Alors que le nano président squatte la Chapelle en Vercors haut lieu de la résistance et déblatère ses mensonges, le patron de PSA Peugeot annonce 6 000 suppressions d’emploi, la Bachelot fait la retape pour écouler son stock de vaccins pour la plus grande joie des labos pharmaceutiques et le centre d’accueil du Fort carré pour les SDF refuse déjà du monde !

Allons aux débats, ne les laissons pas tranquilles sur cette question, ils croient pouvoir manipuler le peuple, montrons leur qu’il n’est pas dupe.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lucie 07/02/2010 22:23


L’essentiel n’est-il pas ce qui nous manque, pour savoir ce qui nous rassemble? Notre quotidien est-il le même pour nous tous. Nos aspirations font-elles échos à un idéal, ou à des valeurs
communes? Toutes ces questions, apportent autant de réponses, qu’il y a d’individus qui se sentent touchés ou concernés. Pensez-vous que vos idées valent d’être énoncées et écoutées, comme celles
de ceux qui vivent à vos côtés, que vous croisez ou dont vous n’avez jamais entendus parler? Sur l’Arbre France et sur l’écorce de son histoire, ses branches s’épanouissent et puisent leur force au
fondement de leurs racines communes. Tout est question de point de vue! Que dire de ces trois personnes à qui l’on demande, pourquoi creusent-elles un trou? La première nous dira qu’elle creuse un
trou tout simplement. La seconde, de répondre qu’elle gagne sa vie. Tandis que la dernière, elle, rétorque qu’elle bâtie les fondations d’une cathédrale. Alors citoyens! Quel trou creusons-nous
ensemble?
http://www.fep.com


Aurélien 14/11/2009 19:03


Ce theme de l'identité Nationale est un faux débat qui a uniquement pour objectif d'enfumer le citoyen. Le vrai débat, c'est celui de la souveraineté
populaire. Les contradicteurs de naboléon seraient bien inspirés de populariser ce débat pour battre en brêche les idées nauséeuses de ce gouvernement de camelots de foire. La souveraineté,
voila le vrai débat.