La baie de Golfe-Juan privatisée

Publié le par Gérard PIEL



Le quai des milliardaires ne leur suffit plus, les milliers de places dans les ports ne leur suffisent plus, notre littoral est devenu un véritable parking à bateaux dont les grosses unités ne quittent les anneaux que quelques jours par an.


Et bien cela ne suffit pas.

 

J’apprends que la réflexion qui se déroule sous le vocable écologiste « Natura 2000 » a imaginé une solution pour répondre aux besoins des grandes unités (+50m) : organiser des zones de mouillage au milieu de la baie de Golfe-Juan.

 

Il faut savoir que ces yachts utilisent des ancres au bout de chaines de plus de 50 m de long. Que ces mêmes chaînes raclent les fonds marins comme de petits chaluts, adieu posidonies, adieu cymodocées !


Du coup, la réflexion porte sur le coulage de blocs de béton dans les fonds marins afin s’y installer des systèmes d’amarrage.



Tout cela sous couvert de Natura 2000 !



Mais sans aucune information des élus sauf que j’ai découvert cette manip au détour d’une phrase du rapport annuel sur le développement durable (si, si, ne riez pas !) et que je me suis fait confirmer la chose au cours d’une réunion concernant la SEM du Port Vauban. Personne n’a su répondre à la question : à quel niveau seront ces mouillages par rapport au domaine du roi d’Arabie Saoudite ?


Je poserai donc la question au conseil municipal de vendredi 15 novembre.

 

Commenter cet article