La justice de classe

Publié le par Gérard PIEL

tribunal 1412959

Alors que le tribunal correctionnel de Roanne a relaxé les 5 militants de la CGT qui ont refusé les prélèvements ADN et que le délai d’appel était écoulé, c’est le parquet général de la Cour d’appel de Lyon qui s’acharne en interjetant appel de la relaxe.

 

Personnellement, j’ai déjà testé l’indépendance et la pertinence de la justice mais là, nous sommes bien dans l’illustration de la justice de classe, l’implication politique contre 5 syndicalistes pour une manifestation datant de la réforme des retraites version Sarkozy est frappante. On peut se demander pourquoi un tel acharnement mais il faut se rappeler le refus de Hollande de proposer une loi d’amnistie pour les syndicalistes.

 

 

Les cinq de Roanne n’ont agressé personne. Ils n’ont pas volé, ils ne connaissent ni Sarkozy ni Cahuzac ni Guéant ni Tiakkedine, face à cette justice la solidarité doit continuer et s’amplifier.

 

Commenter cet article